Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Occupation illégale de terrain: Les héritiers de Fatou Sonko se disputent la maison laissée par la défunte


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 20 Avril 2016 || 30 Partages

La veuve Fatou Sonko est décédée depuis 2014. N’ayant jamais enfanté, sa co-épouse lui avait confié un de ses fils du nom de Badou Mané qu’elle a fini par adopter. Après son décès, ses neveux (les enfants de ses frères) se sont mis à revendiquer la paternité de la maison que Fatou Sonko a laissé aux Parcelles Assainies. Ce que le sieur Mané n'a pas voulu entendre arguant qu’il a été adopté par l’ex-femme de son père et que, depuis 1981, ils habitent ensemble dans la maison. L'affaire a finalement atterri au tribunal. En effet, munis d’un certificat d’hérédité, Sadibou, Malang et Bécaye Sonko se sont présentés devant la barre des flagrants délits de Dakar afin de solliciter du tribunal le départ de leur maison de Badou Mané. 

Le procureur leur a fait des remontrances aux uns et aux autres leur indiquant que la dame Sonko est certainement en train de se retourner dans sa tombe du fait de sa famille qui s’entre-déchire pour la maison qu’elle a laissé derrière elle. Pour le ministère public, le jugement d’hérédité apporté à la barre peut être contesté par le prévenu mais, en l’absence d’une quelconque donation, d’un quelconque document, le prévenu tombe sous le coup de l’article 423 du Code pénal. Il a finalement requis six mois assortis du sursis. La défense pense, quant à elle, que le jugement d’hérédité a été obtenu par une fraude car, Malang, Bécaye et Sadibou Sonko ne sont pas les seuls héritiers de Fatou Sonko. Pour elle, ces trois personnes précitées n’ont pas qualité à disputer les biens d’hérédité car il n’y a pas eu de transfert de propriété. L’affaire a été mise en délibéré pour le 21 avril prochain.
leral.net

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 07:44 Revue de Presse du 03 Décembre 2016 Rfm