Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ouganda: les tensions politiques restent présentes


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 22 Février 2016 || 12 Partages

Au lendemain des résultats des élections, Kizza Besigye était toujours retenu chez lui. Quelques journalistes ont été autorisés à lui rendre visite. Lors de cette rencontre, il a menacé le gouvernement d'appeler à manifester : « Si le régime continue à me restreindre, à me détenir dans ma maison, aussi illégal que ce soit... J'appelle chacun d'entre vous, citoyens à protester contre cela. Au minimum, empêchons les aussi de se déplacer. Nous avons tous les mêmes ambitions pour ce pays. Vous ne pouvez pas continuer à nous détenir et vous continuez à jouir de votre propre liberté. Ceci ne serait être accepté. Donc restons vigilants, restons en alerte. » 
Rassurer les Ougandais 
De son côté, le nouvellement élu président Museveni donnait une conférence de presse dans sa maison de campagne à Rwakitura. Il a voulu rassurer les Ougandais sur la situation sécuritaire : « Je leur ai dit avant les élections que personne ne pourrait perturber ce scrutin. Je vous ai dit que ces élections seraient pacifiques et cela a été pacifique parce que personne ne peut perturber notre paix. Nous avons mobilisé 87 000 policiers, comment pouvez-vous apporter de l'insécurité ? Donc, je veux assurer à tous les Ougandais qu'il y avait la paix avant les élections, il y a eu la paix pendant les élections et il y aura une paix totale après les élections. » 
Les patrouilles des forces de l'ordre se poursuivent à Kampala. Aucun incident grave n'a été signalé depuis l'annonce des résultats, samedi en fin d'après-midi. 

source 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 13:11 Donald Trump veut rassembler "un pays très divisé"