Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Oumar Sarr à Idrissa Seck : «S’il veut devenir Président, qu’il mouille le maillot»


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 9 Mai 2016 || 30 Partages

Oumar Sarr à Idrissa Seck : «S’il veut devenir Président, qu’il mouille le maillot»
S'il tenait qu’à Oumar Sarr, le Président Macky Sall ne prendrait pas au sérieux la proposition d’Idrissa Seck consistant à la mise en place d’un Conseil suprême de la République : «Si je devais conseiller le président de la République Macky Sall, je lui dirais d’écouter Idrissa Seck, mais de ne jamais l’entendre. Parce que son seul objectif, c’est de prendre sa place. Et quelqu’un qui veut prendre votre place, il ne vous donne certainement pas de bons conseils. On n’a vraiment pas besoin de chercher loin pour le savoir», a-t-il déclaré. 
Oumar Sarr qui s’est prononcé sur ce sujet, samedi dernier, lors d’une rencontre des militants pour la refondation du parti Rewmi s’est par ailleurs attaqué au président du Conseil départemental de Thiès qu’il accuse de vouloir usurper le fauteuil du chef de l’Etat sans pour autant le mériter. 

«S’il veut devenir président de la République, qu’il mouille le maillot, comme Macky Sall, Senghor et Me Wade l’ont fait. Je crois qu’à l’exception d’Abdou Diouf, tous les Présidents sénégalais ont mouillé le maillot. Alors, la courte échelle, les raccourcis ne mènent nulle part. On ne se réveille pas un matin pour le devenir. Il faut suer pour le devenir». 

Et l’ancien dauphin d’Idrissa Seck de conclure : «Ce n’est malheureusement pas le cas pour lui. Idrissa Seck est un homme du passé. Quand nous regardons la composition du Conseil suprême de la République qu’il propose, il n’y a que des anciens Premiers ministres, des anciens présidents de l’Assemblée nationale etc. Il faut qu’il tourne la page de son passé d’ancien Premier ministre, d’ancien Directeur de cabinet. C’est révolu. Ces gens ont été, Macky Sall est». 

DakarFlash3




1.Posté par mousseul le 09/05/2016 14:42
Je dis toujours et je réitère que les "Maguètes "doivent rendre leurs tabliers usagés voire usés. Au cimetière, il y a plein de gens, qui de leur vivant, se croyaient indispensables. Alors, please, place aux jeunes générations qui ont la folle envie de faire la toilette du pays. Ô Maguètes, rendez - nous ce service !

Nouveau commentaire :