Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ousmane Sonko : « Pourquoi je me suis rendu à l’assemblée»


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 28 Octobre 2016 || 45 Partages

Ce jeudi, l’Assemblée nationale avait reçu la visite d’Ousmane Sonko. En effet, le président des Patriotes, faisant partie des acteurs politiques qui ont le plus interpellé l’Etat sur la question pétrolière, était venu suivre les débats, lors de la séance dédiée aux questions d'actualité posées au gouvernement. 

«Je voulais venir, voir. Je n’ai jamais été à l’assemblée nationale sénégalaise. Je voulais venir voir comment ça marche. D’autant qu’il était prévu que beaucoup de questions que nous, nous avions soulevées dans le débat public, soient abordées. Je me suis dit qu’il serait bon que je vienne écouter », a-t-il indiqué à Seneweb au bout du fil.  

Mais, à sa sortie de l’hémicycle, l’ancien inspecteur des impôts, qui respirait la grande forme dans son beau costume marron, aura du mal à discuter avec la presse. «Je n’ai pas été brutalisé.  Les forces de  l’ordre m’ont plutôt interdit de parler à la presse. Ils se sont interposés entre moi et la presse pour dire que je ne ferai pas de déclarations».
  
Le leader des Patriotes quittera les alentours de l’assemblée nationale. Mais, partout où il se rendra, les limiers lui interdiront de s’entretenir avec les médias. «Je me suis déplacé pour aller à la station Total qui était de l’autre côté, ils nous ont trouvés là-bas pour dire encore qu’on n’a pas le droit de parler là-bas.  On a pris nos voitures et on est allés au boulevard de la République près du café de Rome, ils nous ont poursuivis là-bas aussi avec leurs pickup pour nous dire qu’on n’avait pas le droit de parler là-bas à la presse». Puis, l’homme politique va finalement lâcher prise. Il conviera les médias à un point de presse qui se tiendra ultérieurement, pour donner son point de vue sur les réponses apportées par le gouvernement aux questions d’actualité posées par les députés. Ce, notamment sur les questions pétrolières. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :