Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ousmane Sonko et Cheikhna Keita : Deux hommes, un seul destin


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 30 Août 2016 || 316 Partages

Ousmane Sonko et Cheikhna Keita : Deux hommes, un seul destin
Même destin. Oui. Un Inspecteur des Impôts et Domaines et un commissaire de police, un seul destin. 

En effet, l’histoire retiendra. A l’espace de dix mois, la foudre présidentielle s’est abattue sur un commissaire de police et un inspecteur des Impôts et Domaines. Ils ont été radiés de leurs fonctions respectives par le chef de l’Etat, Macky Sall. Le Commissaire de police Cheikhna Cheikh Saad bouh Keita, avait accusé l’ancien directeur général de la police nationale, Abdoulaye Niang d’avoir trempé dans une affaire de trafic de drogue. L’Inspecteur des Impôts et Domaines, est accusé d’avoir divulgué le secret professionnel. 

Deux destins croisés. Le commissaire et l’Inspecteur, ont tous été emportés par le même article, même s’ils peuvent prétendre à une pension à la retraite. 

Et de deux pour le régime de Macky Sall   

 En novembre 2013, le ministre de l’Intérieur avait confirmé la radiation du commissaire divisionnaire. «Je confirme qu’il a été radié de la police mais avec conservation de ses droits de pension à la retraite. C’est un décret qui est tombé», avait dit Abdoulaye Daouda Diallo. 

Nombreux, sont des observateurs a laisser entendre que le pouvoir semble dans ses conditions, téléguider la justice sénégalaises, car en prenant ce genre de sanction qui ne sert à rien en réalité, c’est une manière de désigner déjà un coupable dans cette affaire entre de hauts gradés de la police. 

Cheikhna Saad Bou Kéïta est l’auteur du rapport qui a épinglé de haut gradés de la police nationale, notamment l’ancien directeur, le commissaire divisionnaire, Abdoulaye Niang qui a finalement été relevé de ses fonctions. 

Ousmane Sonko, une deuxiéme victime 


  
Sur proposition du conseil de discipline de la fonction publique, le président de la République, Macky Sall, par décret n°22016-1239, a radié Ousmane Sonko de la fonction publique. La nouvelle est tombée, ce lundi 29 août 2016. 

L’article 1 du décret note que «Monsieur Ousmane Sonko, Inspecteur des Impôts et des Domaines principal de 2e classe 2e échelon est révoqué sans suspension des droits à pension pour manquement à l’obligation de discrétion professionnelle prévue à l’article 12 de la loi n161-33 du 15 juin 1961». 

Autrement dit, Ousmane Sonko est radié de la fonction publique, mais peut prétendre à une pension à la retraite. Cela porte le nombre de hauts fonctionnaires radiés à deux, depuis événement de Macky Sall à la magistrature suprême. 

«Une décision politique très grave… »        

A l’image de beaucoup de Sénégalais, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances et ancien président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), Moussa Touré, est très amer après la radiation d’Ousmane Sonko de la fonction publique d’Ousmane Sonko par le chef de l’Etat. 

 «C’est une décision politique très  grave que le chef l’Etat vient de prendre pour quelqu’un qui a travaillé pendant une durée d’une quinzaine d’années dans la fonction publique. Macky Sall pourra regretter plus tard», a estimé Moussa Touré à la presse, avant de promettre un soutien total à Ousmane Sonko. 

A l’en croire, Ousmane Sonko pourrait être plus «dangereux» en étant hors de la fonction publique. « Il pourra révéler d’autres secrets que le gouvernement ne voudra pas que les Sénégalais sachent. Il y en a tellement d’affaires louches que cela peut devenir très dangereux pour le gouvernement de Macky Sall sur avec les réseaux sociaux…», a-t-il prévenu.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >