Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Oustaz Makhtar : « Ceux qui disent que le voile intégral n’est pas recommandé par l’Islam… »


Le sujet passionne. Les uns approuvent la décision du chef de l’Etat d’interdire la Burqa. Les autres l’invitent à mettre la pédale douce. Parmi ces derniers, le très écouté Oustaz Makhtar SARR.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 12 Novembre 2015 || 110 Partages

Oustaz Makhtar : « Ceux qui disent que le voile intégral n’est pas recommandé par l’Islam… »

Présentateur d’émissions religieuses sur seneweb.com et sur oustaz.com, cet ancien animateur religieux de la radio Siweul FM a fait des éclairages sur la Burqa dont l’utilisation par des musulmanes Sénégalaises est décrié par certains qui convoquent une tradition arabe. Pour Oustaz Makhtar Sarr, le voile intégral est bel et bien recommandé dans l’Islam. « Tout ceux qui disent le contraire sont soit, incultes, ou sont des hypocrites », tranche-t-il.

Et pour étayer ses propos, le religieux remonte à l’époque de l’érudit Abdoulah Ibn Abass. Qui, interprétant le verset 59 de la sourate Ahzab qui recommande le voile, a fait savoir que les femmes sont tenues de se couvrir le corps intégralement. Mais selon Youssouph Ibn Abdallah al Ahmad, rapporte Oustaz Makhtar Sarr, il n’est demandé aux femmes de mettre le voile intégral qu’en cas d’extrême beauté.

A en croire le prêcheur, le rite de Chafihi dont dépendent beaucoup de musulmans, toute femme qui voit ses menstrues est tenu de mettre le voile intégral. Autant dire que c’est une obligation.

Par contre, dans le rite malikite que suivent les musulmans Sénégalais, la chose est plus souple, fait savoir le présentateur de « Jatayu l’Islam ». Dans cette école, enseigne-t-il, il est plutôt suggéré aux femmes de se voiler de la tête aux pieds sauf cas de force de majeure (photographie d’identité, consultation sanitaire etc). Ces éclairages sont destinés à la communauté musulmane sénégalaise dont la majorité de ses membres est en train de se poser des questions sur l’origine de la Burqa.

Au président de la République de qui est parti la polémique, Oustaz Makhtar Sarr lui rappelle que le pouvoir qu’il détient est l’émanation de Celui de Dieu. Sous ce rapport, il lui demande de ne rien faire qui entacherait son magistère. « Il devait d’abord recueillir l’avis de ses conseillers avant de s’aventurer sur des sujets qu’il ne maitrise pas. Si ces derniers l’induisent en erreur, c’est parce qu’ils ne sont pas dignes de confiance », suggère-t-il.

« Maintenant si certains individus se cachent derrière le voile intégral pour commettre des ignominies, il faut les identifier et les mettre hors d’état de nuire. Mais il faut respecter la foi d’autrui. Qu’on ne lèse pas les femmes qui veulent suivre les recommandations de l’Islam », dit-il. En conclusion, il a mis une causerie religieuse dans laquelle le regretté El Hadji Abdoul Aziz Sy chargeait les chefs religieux qui ne mouillent jamais le maillot pour l’Islam.
Buzz.sn


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:52 Blac Chyna : En route vers la liposuccion !