Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



PDS : Amina Sakho taxe Diagne Fada de Judas…


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 21 Octobre 2015 || 48 Partages

PDS : Amina Sakho taxe Diagne Fada de Judas…
Sale temps pour Fada actuellement au Pds. L'enfant de Darou Mouhty fait l'objet de toutes les attaques et caractérisations. Les dernières en date, celles d'Amina Sakho, pésidente du Mouvement Rimka Président qui taxe Fada de « Brutus Diagne » et son cas d'« incarnation parfaite du baiser de Judas ». La groupie de Karim va même jusqu'à faire l'effort de chercher dans les dictionnaires les explications des caractérisations qu'elle fait.

« Judas est l’un des douze apôtres, plus particulièrement connu pour avoir trahi Jésus et l’avoir livré aux autorités juives par son fameux baiser qui permit à ceux qui venaient l’arrêter de l’identifier. La figure de Judas, qui trahit Jésus par une marque d’affection – le baiser de Judas ! – est énigmatique. C’est le traître par excellence … » ; il incarne « le mystère du mal, dit le dictionnaire Larousse », écrit-elle. Elle va ensuite zyeuter Wikipédia pour y dénicher Brutus : « Brutus est un sénateur romain, juriste et philosophe de la fin de la République, fils de Servilia, la maîtresse de Jules César, auquel il porta le dernier coup, en le poignardant… ». Après cette leçon de…, Amina entre dans le vif estimant qu' « il n’est point besoin de chercher de midi à quatorze heures, pour comprendre que celui qui avait quitté son mentor Wade en 2005 et créa « Waarwi » pour revenir, après une traversée du désert, allait rééditer son coup, le jour où Wade arrivait à perdre le pouvoir ». Selon elle, « Fada Brutus-Judas Diagne, a cru pouvoir tromper les Sénégalais en appelant à la réforme du parti ! Au moment où il flirtait avec l’adversaire, il prétendait soutenir la candidature de Karim, tout en se disant être « le  Plan B » du Pds et en défiant l’autorité de Wade à la tête du parti ». 

Amina soutient que le « stratagème, cousu de fil blanc » de Fada était connu de tous : « négocier avec le pouvoir, la nuit et tenter de saborder le Pds, le jour. C’est ainsi qu'il vendit son âme au diable en se réfugiant derrière la fausse prétention de réformer le Pds ! » Elle ajoute que Fada a « franchi le Rubicon, en reproduisant in extenso, la liste du groupe parlementaire libéral, cautionné par Wade! » Estimant ainsi que « le simple bon sens, aurait dû amener le Président de l’hémicycle à demander à la plénière, si les députés Aïda Mbodj et Oumar Sarr ont bien signé la liste de Brutus-Judas Diagne ? » Ce qui, dit-elle, aurait « permis d’éviter le cirque honteux qui n’honore ni l’institution et encore moins, les honorables députés qui y siègent ».

Devant une telle forfaiture, poursuit Amina, « à défaut d’amener les comploteurs à la potence, la peine minimale était de les exclure officiellement du parti auquel ils continuaient à se réclamer ».

DakarFlash3



Nouveau commentaire :