Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



PÔLE URBAIN DE DIAMNIADIO : Le gouvernement met la pression sur les développeurs (ministre)


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 11 Novembre 2015 || 51 Partages

PÔLE URBAIN DE DIAMNIADIO : Le gouvernement met la pression sur les développeurs (ministre)

Le gouvernement du Sénégal met la pression sur les développeurs pour un démarrage effectif des projets du Pôle urbain de Diamniadio, dont les échéances sont prévues fin 2015, a annoncé, mercredi à Dakar, le ministre auprès du président de la République et porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.

 
Il s’exprimait après la réunion interministérielle sur le suivi de la mise en œuvre des projets publics et privés du Pôle urbain de Diamniadio, présidée par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne.
 
Le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ainsi que le ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, étaient présents à cette réunion.
 
L’Etat du Sénégal, dans sa volonté d’apporter des réponses urgentes aux questions relatives notamment à l’habit social et à l’emploi, prévoit, au niveau du Pôle urbain de Diamniadio, ‘’un programme de 40 mille logements avec une première tranche de 15 mille à livrer à moyen terme’’.
 
Ce programme représente, en terme d’emplois, ‘’un potentiel de 75 mille emplois, que l’Etat envisage de réaliser à travers cette série d’infrastructures structurantes’’, a précisé Seydou Guèye.
 
‘’Pour ce qui concerne les logements sociaux, puisque tous les concepteurs, aménageurs et développeurs étaient présents, les dates de livraison pour beaucoup de chantiers ont été confirmées au regard des contraintes qui ont été identifiées et des solutions envisagées quand il s’est agi d’un accompagnement financier’’, a indiqué M. Guèye.
 
‘’Concernant un des aménageurs, le Premier ministre a donné un délai de dix jours avec des choses à délivrer, notamment la mobilisation de 0,5 du montant du financement qui équivaut à 150 milliards du financement total’’, a t il poursuivi, soulignant qu’il s’agit de mobiliser, dans le compte d’une banque de premier rang au Sénégal, pour montrer la volonté de s’engager et les capacités de le faire’’.
 
‘’Si ce délai n’est pas respecté et ce qui est attendu n’est pas livré, on retire purement et simplement le bail qui a été concédé à ce développeur et cette exigence doit être complétée par une deuxième, qui est la fourniture du programme prévisionnel des travaux’’, a t il ajouté. Il a indiqué que le Premier ministre a aussi demandé à la Banque de l’habitat du Sénégal (BHS) de prendre les dispositions en vue d’accompagner l’ensemble des investisseurs développeurs.
 
 
M. Guèye a annoncé que cette même disposition a été prise concernant le Pôle universitaire et la Cité du savoir.
 
‘’La même disposition a été prise pour que l’entreprise qui est chargée de la réalisation de l’Université Amadou Mactar Mbow mette en place un plan d’urgence pour une livraison partielle attendue en octobre 2016, la procédure de marché étant totalement achevée’’, a t il dit.
 
‘’Les différents secteurs et les différents projets ont été passés en revue sur la base de deux types de critères : le premier portait sur le démarrage effectif des travaux et le deuxième sur les différentes diligences à prendre pour que les travaux puissent démarrer dans les meilleurs délais’’, a dit M. Guèye.
 
Il a souligné que ‘’la réalisation de la Cité du savoir devra permettre à l’Etat de faire une économie de 4 milliards par an sur un volume financier qui est sorti au titre du patrimoine immobilier de l’Etat, notamment en matière de location’’. 
 
C’est pour cette raison que ‘’les dispositions doivent être prises pour un démarrage effectif des travaux au plus tard avant la fin de décembre, après la signature de tous les contrats et procédures’’.
APS

Dakarflash2



Nouveau commentaire :