Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



POUR LA LIBERATION DE OUMAR SARR, KARIM WADE ET CIE: Wade braque ses militants contre Macky Sall


A travers une lettre transmise au Comité directeur d’hier et lue par le porte-parole du parti, Babacar Gaye, Abdoulaye Wade a exhorté ses militants à rester mobilisés pour défendre les ‘’frères’’ et ‘’sœurs’’ victimes de l’’’arbitraire’’ du régime de Macky Sall.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 12 Janvier 2016 || 95 Partages

POUR LA LIBERATION DE OUMAR SARR, KARIM WADE ET CIE: Wade braque ses militants contre Macky Sall

Le Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds) s’est réuni hier pour la première fois depuis l’arrestation de son secrétaire général national adjoint, Oumar Sarr. La rencontre présidée par l’ancien ministre de la Justice sous le régime d’Abdoulaye Wade, Cheikh Tidiane Sy, a été une occasion saisie par le Pape du Sopi pour galvaniser ses troupes. Abdoulaye Wade, à travers une lettre adressée aux membres du Cd et lue par le porte-parole du parti, Babacar Gaye, a en effet, exhorté ses militants et différents lieutenants à rester mobilisés autour d’un même objectif, celui de défendre les ‘’frères’’ et sœurs victimes de l’arbitraire d’un régime qui a juré non seulement de combattre le Pds mais de le détruire’’.

L’ancien président de la République a ainsi tenu à rappeler que ce soit pour Oumar Sarr, Toussaint Manga, Karim Wade, Victor Sadio Diouf, Cheikh Ahmadou Bamba Ba, Ousseynou Ngom, Moussa Mané, Abdourahmane Ly, Serigne Abo Mbacké Thiam, Abou Aziz Ba, Cheikh Ibra Biaye, ou encore Babacar Thiam, et tous les autres, leur seul tort est d’appartenir au Pds. A cet égard, ‘’leur incarcération procède d’une instrumentalisation évidente de l’appareil judiciaire décriée par tous les sénégalais épris de valeurs de démocratie et de justice’’, dénonce le pape du Sopi.

Partant de là, Abdoulaye Wade a tenu à renouveler toute sa confiance à Oumar Sarr. Le secrétaire général du Pds dit ainsi consacrer toute son énergie au combat pour la libération  de ‘’tous les détenus politiques’’. Ainsi, de l’avis de Me Wade, ‘’il n’est nullement question de procéder, pour l’instant, au remplacement de Oumar Sarr’’. Coupant court aux rumeurs d’un probable remplacement du maire de Dagana de son poste de Sg national adjoint du Pds, Abdoulaye Wade a invité ses militants à faire preuve de plus de sens de responsabilité et de retenue. En outre, il les a également invités à se serrer les coudes et demeurer vigilants face à un ‘’adversaire qui a fait de l’appareil d’Etat un moyen de répression de l’opposition républicaine’’.

Revenant sur l’affaire Lamine Diack, Abdoulaye Wade n’a pas manqué de préciser que ‘’le vrai débat réside dans le fait que de l’argent d’origine illicite a été injecté dans le processus électoral de 2012 qui a conduit à l’avènement du régime actuel’’. Dès lors, ‘’les sénégalais sont en droit d’exiger que la lumière soit faite dans la mesure où ce financement effectué par Lamine Diack pose non seulement la question de l’utilisation de l’argent de la corruption (ce qui est du domaine judiciaire)mais surtout celle de la légitimité même de l’élection présidentielle de 2012, qui est un problème politique, une affaire d’Etat, des dispositions de notre constitution ayant été violées’’. ‘’Il est quand même curieux que nos éminents juristes qui débattent, en ce moment, de la réduction de la durée du mandat présidentiel, ne se soient pas posé cette question qui, pourtant, devrait nécessiter un débat de fond’’, s’étonne le Pape du Sopi.

Babacar Gaye : ‘’Macky Sall doit se taire’’

Sur la question de la réduction du mandat présidentiel, les libéraux n’ont pas varié dans leur position. Même si la question n’a pas été débattue au cours de cette réunion du Cd, le porte-parole du parti s’est quand même invité au débat. Et c’est pour appeler le président de la République, Macky Sall à se taire. ‘’Le président de la République devrait se taire. Il n’a pas le droit de procéder au musellement de l’opposition. Il l’a déjà fait en emprisonnant les principaux responsables du parti. Aujourd’hui, il veut mettre un cadenas sur nos bouches, il faut qu’il comprenne qu’il perd son temps’’, a martelé Babacar Gaye qui fulmine qu’’’aussi longtemps qu’existera le Sénégal, ses dignes fils se prononceront toujours sur les questions nationales’’. ‘’Macky Sall devrait inviter son entourage à plus de retenue plutôt que demander les sénégalais à se taire. Il doit commencer par demander à son très spécial conseiller, à ses militants et responsables de se taire et de procéder très rapidement, à l’organisation d’un référendum pour que les Sénégalais comprennent qu’il doit partir en 2017’’, rumine-t-il. 

Enquête


Dakarflash2



Nouveau commentaire :