Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Paiement des salaires de septembre : Les enseignants du sépurieur zappés


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 24 Septembre 2015 || 29 Partages

La décision de l’Etat de payer les fonctionnaires avant la Tabaski ne fait pas que des heureux. Selon le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur(SAES) , les enseignants du Supérieur ne sont pas concernés par cette mesure pour des raisons qu’il(SAES) ignore. Il l’a fait savoir dans un communiqué dont Actusen, publie, ici, l’intégralité.

 COMMUNIQUE

Suite au paiement effectif des salaires de la Fonction publique, le SAES tient à préciser que les Universités ne sont pas concernées par ces  paiements.

Pire, au moment où on paie les salaires de la Fonction publique, une notification du Recteur de  l’Université de Thiès envoyée aux personnels précise que les salaires de septembre connaitront un retard de paiement.  A l’UGB, les salaires de juillet et d’août n’ont été perçus qu’au-delà du  15 pour la plupart. A Dakar, Bambey et Ziguinchor, la situation budgétaire n’est guère reluisante avec des universités qui, faut-il le rappeler, ont  dépassé de loin leur capacité d’accueil depuis très longtemps sans budget sincère. Pourtant ces universités ne doivent leur fonctionnement qu’aux énormes sacrifices des enseignants qui ploient sous la surcharge de travail qu’ils paient  même de leur vie.

Le SAES est au regret de constater que plus de six mois après les accords, le Gouvernement n’a pas tenu ses promesses.  Nous rappelons que le Gouvernement s’était engagé :

-       devant les partenaires financiers, dans le cadre du Programme de Gouvernance et de Financement de l’Enseignement Supérieur axé sur les résultats, à équilibrer les budgets de toutes les universités et à payer toutes les dettes,

-       devant la représentation nationale, à sécuriser  les salaires dans toutes les universités grâce à l’argent issu de la pénalité payée par la société Arcelor-Mittal,

-        devant le SAES le 16 mars 2015 en présence d’une délégation représentant l’Assemblée Nationale et du Secrétaire Général de l’UNSAS, « à sécuriser les salaires, les indemnités et les voyages d’études du PER (personnel enseignant et de recherche) sur toute l’année et à compléter les dotations initiales des universités dès la première loi de finance rectificative (mai-juin) » (cf. protocole d’accord).

6 mois 8 jours après les accords, le SAES attend toujours que le Gouvernement honore ses engagements.


Dakarflash2



Nouveau commentaire :