Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Palais de la République : Parfum de détournement d’aides destinées aux démunis


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 27 Octobre 2015 || 43 Partages

La décision du président de la République consistant à remettre de l’ordre au palais vient à son heure. Certains de ses collaborateurs le desservent et ternissent son image auprès de ses administrés. C’est en tout cas le sentiment qui anime tout auditeur ayant écouté l’émission Teuss de ce mardi. Le tonitruant Ahmed Aïdara a passé un élément dans lequel une femme raconte comment elle a été roulée dans la farine par une présumée employée de la présidence.

N’ayant plus l’usage de ses jambes suite à une paraplégie alors qu’elle doit entretenir un foyer de 07 personnes (son mari et ses six enfants), elle décide d’écrire au premier des Sénégalais pour être secourue.  « Six mois après, une femme m’a appelée pour m’apprendre que je recevrai bientôt une aide via la Poste. Mais lasse d’attendre, je relance la dame qui cette fois-ci s’en lave les mains. En revanche, elle m’a demandé d’écrire à nouveau au président et de le déposer au Palais. Ce que je fis sauf qu’à ce jour, l’affaire est au point mort », regrette la démunie.  Qui n’en est pas moins un cas parmi d’autres.

Deux autres femmes ont révélé avoir eu droit au même sort. La première de faire savoir que la même interlocutrice lui a promis une aide de la présidence qu’elle percevrait à travers La Poste. Elle a dû lâcher prise.

La deuxième plaignante pour sa part allègue qu’elle devait bénéficier d’un billet pour le Pèlerinage à la Mecque. Elle ne mettra pas les pieds en Arabie saoudite pour la simple raison que son billet a été alloué à un autre. Maintenant reste à savoir qui se cache derrière cette escroquerie sur les aides destinée aux démunies.

Quoiqu’il en soit, de tels agissements ne rendent pas service au président de la République qui, quoi qu’on puisse, a mis en place une politique sociale pour alléger les souffrances des couches les plus vulnérables.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :