Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pamecas porte plainte contre son ancien Dg pour vol, abus de confiance, faux et usage de faux


Deux plaintes ont été distinctement déposées à la Sûreté urbaine de Dakar et sur la table du procureur de la république contre l’ancien directeur du Pamecas, Mamadou Touré, pour vol, abus de confiance, faux et usage de Faux.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 29 Décembre 2016 || 12 partages || 0 commentaires

 

La purge continue au sein de la structure financière, Partenariat pour la mobilisation et le crédit au Sénégal (Pamecas). Apres le procès de plusieurs cadres pour détournements, la dissolution et la mise en place d’une nouvelle direction en 2014, la boite va devoir, une fois de plus faire face à un nouveau scandale.

En effet, selon L’Observateur, deux plaintes ont été déposées, une près du commissaire, de la Sûreté urbaine, l’autre sur la table du procureur qui a décerné un soit-transmis à la Dic, pour enquête exhaustive. Ainsi, les enquêteurs devront dire si oui ou non Mamadou Touré, en sa qualité d’ancien directeur, s’est servi de sa fonction pour s’arroger le droit de disposer des titres  fonciers « 271/R », situés à Sangalkam dans la banlieue de Rufisque. Cette affaire remonte à aout 2012.

L’ancien DG du Pamecas voulant rétablir ces deux oncles qui étaient en prison pour des litiges fonciers a usé d’un acte de cession  en date du 1 er aout 2012 qui est établi et signé par l’avocat de Pamecas représenté par son Directeur général. Ainsi est formulé l’ordre 2 de l’acte : « l’Um Pamecas décide de céder d’ordre et pour le compte des nommes EL. M. Ndiaye et El M. Ndoye, demeurant à Ouakam, deux parcelles de 150 et 199 m2, à distraire du titre foncier « N271/R » aux nommés M. Diouf et I Ba ».

«Dans son illégalité», Mamadou Touré , l’ancien DG du Pamecas ira plus loin en faisant établir aux plaignants une attestation notariale ou il signe pour le compte de Pamecas sous la mention « Accord du Vendeur ». En fin 2012, les finances de la Pamecas ne sont plus au top et la boite commence souffrir déjà de ses précédents détournements portant sur des sommes faramineuses. Dans les statuts et les règlements intérieurs de la boite, il est stipulé que l’autorisation préalable du conseil d’administration est nécessaire dans la gestion des ressources humaines, techniques et financières. Une autorisation dont ne serait jamais attaché Mamadou Touré et qui lui vaut aujourd’hui d’être accusé des faits de vol, abus de confiance, faux et usage de faux.


DakarFlash1



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Février 2017 - 14:20 Affaire Khalifa Sall : Tanor sort enfin de sa réserve