Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Panama Papers : Dix-sept sénégalais impliqués dans les « Offshore Leaks »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 11 Mai 2016 || 415 Partages

Panama Papers : Dix-sept sénégalais impliqués dans les « Offshore Leaks »
 

Les « Offshore Leaks », complément des « Panama Papers », publiés lundi, révèlent comment des sociétés et des individus en relation avec le Sénégal ont eu recours aux sociétés offshore pour placer des actifs. Dix-sept « officiers » ou agents d’enregistrement sénégalais ou liés au Sénégal ont été recensés.

Quelques exemples : selon les documents, Pierre Goudiaby Atepa et Yvette Sissoko se sont succédé à la société Atepa Engineering Corp, liée la société offshore Plazza 2000, domiciliée au 10th Floor, 50, P Box 9654, Panama, Panama. Pape Mamadou Pouye, co-accusé de Karim Wade est lié à Latvae groupe, société enregistrée au Panama et Bloomsbury, logée en Angleterre.

La base de données des « Offshore Leaks » mentionne trois sociétés liées au Sénégal. Il s’agit d’Afribone Inc, créée le 2 mars 2006 aux Seychelles, Tristao Management Corps, créée le 2 septembre 2005 aux Seychelles, et Pagalu Foundation, créée le 6 décembre 2005 au Panama.

François Normand, domicilié à Mbour, est présenté dans les documents comme l’intermédiaire ayant servi pour la création de ces trois sociétés.

Un certain Marwan Zakhem est la personne liée au plus grand nombre de sociétés nommées dans les « Offshore Leaks ». Parmi ses nombreuses adresses dans le monde, une au Sénégal.

Une série de sociétés rattachées à des noms sonnant bien sénégalais (Mamadou Sil par exemple) est accessible dans les documents révélés par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). Un prolongement des « Panama Papers ».


DakarFlash3




1.Posté par Oussou le 11/05/2016 10:48
le splus riches sont toujours plus riches avec de l'argent sall

2.Posté par jules le 11/05/2016 11:03
Bravo pour cet acte citoyen ! Les oligarchies au pouvoir ne feront rien pour changer quoi que se soit au système qu'elles contrôlent et dont elles profitent. Qui pourra donc le faire ?

3.Posté par Sarr DG le 11/05/2016 11:04
C'est justement ce que je me disais.

Si nous vivons aujourd'hui ce que nous vivons de grave dans notre vie à tous.
C'est parce que ls politique et politiciens et homme d'affaires des états ne font rien.

Ils sont complètement avachie sur leur fauteuil et ne savent plus quoi faire.
Tout leur dépasse.

La fraude fiscale, les extrêmistes de droite, le chômage, la démocratie, les migrants.
Ils ne veulent plus rien faire, car si ils font quelques choses il douvent se dire que se sera nécessaire contre ceux qui les finances (le politiciens).

Faut que nos politiques arrêtent leur immobilisme et qu'ils se mettent au travail à présent, ou qu'ils cèdent la place s'ils ne veulent rien faire.

La démocratie doit se faire
La fraude fiscale doit être aboli
Le chomage doit être résorbé par un remploi massif et les latrons n'auront pas leurs mots à dire.
Les migrants de pays en guerre il faut les aider et les accueillir à bras ouvert.
Et l'extrême droit qui acclame la violence et la xenophobie doit être purement interdite.

Se sont des actions qu'il faut faire à présent.

4.Posté par lamine sene le 11/05/2016 11:06
"Si nous vivons aujourd'hui ce que nous vivons de grave dans notre vie" .......que voilà une belle phrase, très vivante !

5.Posté par lamine sene le 11/05/2016 11:07
"Si nous vivons aujourd'hui ce que nous vivons de grave dans notre vie" .......que voilà une belle phrase, très vivante !

6.Posté par lamine sene le 11/05/2016 11:07
D'autres affaires vont sûrement éclater :

Panama Papers ... : le scandale de trop ?
sénégalais de meme que les blancs, tous dans le meme sac, le réseaux des mafiats...

7.Posté par marieme le 11/05/2016 11:09
La base de données des « Offshore Leaks » mentionne trois sociétés liées au Sénégal et j'en suis sure qu'il y en a meme plus que ça,
et etonnant que je ne vois plus le Mr WADE???

8.Posté par Idy touré le 11/05/2016 11:15
Une fraudeur qui ne se régularise seulement lorsqu'il risque d'être découvert par l'état, c'est un "élan de générosité" dixit le ministre des finances. Ce clair qu'avec une tels complaisance avec la fraude, on va rester longtemps dans le rouge.

9.Posté par moussa le 11/05/2016 11:19
je trouve très salles que des sénégalais ont utilisé des comptes offshore pour cacher leurs activités. Une vrai irresponsabilité des hommes qu'on croyait dignes....

10.Posté par Tapha Mbengue le 11/05/2016 11:31
scandaleux je trouve, et puis le président ne dira rien car c'est le cercle d'influence, intérêt talk first

11.Posté par Tapha Mbengue le 11/05/2016 11:32
scandaleux je trouve, et puis le président ne dira rien car c'est le cercle d'influence, intérêt talk first

12.Posté par issa le 11/05/2016 11:39
60% du commerce mondial transite par les paradis fiscaux. Les multinationales utilisent la méthode des prix de transfert pour échapper à l'impôt dans les pays qui ont créé la richesse. Elles participent à la ruine des pays dits ''du Sud'' qui pour un Euro d'aide au développement sont ainsi spoliés de 10 Euros par ces multinationales. Si nous ne faisons pas partie des pays dits ''du Sud'', nous subissons le même sort. Pour compenser cela, il faut réduire les dépenses, santé, éducation, fonctionnaires, ... Il n' y a pas que les mafieux et les riches particuliers qui fraudent. Il y a du ménage à faire dans ce système libéral à bout de souffle et de sens. Les collectivités locales doivent maintenant avoir la possibilité d' écarter les offres de ces multinationales lorsqu'elles ont un pied dans les paradis fiscaux. ( sans autre justificatif lors des appels d'offres). Cela est loin d'être le cas aujourd'hui !

13.Posté par coumbaga le 11/05/2016 11:46
N'existe t-il pas une solution de prélèvement direct à la source ? Impôt payé dans le pays où le produit est acheté, comme la TVA.

14.Posté par djily le 11/05/2016 11:58
Parce que la plupart des gouvernements sont au service du grand capital !

15.Posté par kandia le 11/05/2016 15:36
tous les memes

16.Posté par mbaye sy le 12/05/2016 00:14
c grave çaa

Nouveau commentaire :