Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pape Alioune Ndiaye, milieu des Lions : «J'ai failli signer à Marseille cet été»


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 22 Septembre 2016 || 7 Partages

Dans un entretien accordé à Stades quotidien, Pape Aliou Ndiaye, a évoqué son mercato mouvementé et les prochaines sorties des Lions. 

Qu’est-ce qui a bloqué votre départ d’Osmanlispor durant le dernier mercato ?

J’avoue que j’ai reçu des offres concrètes. Mais le club a dit niet et c’était catégorique. J’ai senti une volonté ferme des dirigeants de me garder. Ils n’ont même pas voulu poursuivre les discussions. Ils m’ont fait comprendre qu’ils comptaient sur moi et qu’il était impensable de se séparer de moi présentement.

Quels étaient les clubs intéressés ?

Il y avait des clubs belges, notamment Anderlecht et Standard de Liège. Ça aurait pu se faire avec l’Olympique de Marseille aussi. J’ai failli y signer. Avec Besiktas, il y avait aussi un réel intérêt. Mais malheureusement, ça ne s’est pas fait.

N’avez-vous pas regretté de ne pas vous être engagé à l’olympique de Marseille qui reste un club mythique en France?

Honnêtement, non. J’ai très vite tourné la page parce qu’il y avait d’autres challenges sportifs qui arrivaient à grands pas. Je me suis concentré sur mon quotidien qui reste Osmanlispor.

Dans trois semaines, le Sénégal sera en lice pour l’acte 1 des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 contre le Cap-Vert. Ça doit être passionnant ce derby ouest-africain, non ?

Ça va être un très bon match parce que le Cap-Vert est une équipe qui est en pleine progression. Mais, il aura en face une très bonne équipe du Sénégal. Ce duel promet, c’est sûr. A nous d’apporter la réplique qu’il faut.

Avez-vous le Mondial 2018 dans un coin de la tête ?

Bien sûr que oui. On y pense souvent. Quand on est footballeur professionnel, on a envie de jouer toutes les compétitions d’envergure. Mais, on ne va pas cogiter sur une chose qui n’est pas encore arrivée. On sait bien ce qu’il faut pour y arriver. Le travail au quotidien et en continu.

Qu’est-ce que cela vous fait de figurer dans le groupe d’Aliou Cissé ?

Ça fait un bout de temps que je viens régulièrement en sélection. L’équipe nationale est une récompense des belles performances en club. Et personnellement, c’est toujours avec fierté que je viens répondre à l’appel de la patrie et représenter mon pays au plus haut niveau. Mais comme je le dis souvent, ce n’est pas une fin en soi. Pour continuer à mériter la confiance du coach, il faut travailler davantage. Il n’y a pas de secret.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:42 Blessure: Diao K. Baldé au régime spécial