Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pape Amadou Diack, chef de la mission médicale : « Il y aura probablement d’autres cas de morts »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 7 Octobre 2015 || 12 Partages

Directeur de la santé, par ailleurs, chef de la mission médicale envoyée à la Mecque, Pape Amadou Diack n’écarte pas la probabilité d’enregistrer de nouveaux cas de décès, après les 33 victimes recensées, du côté des pèlerins sénégalais. Dans un entretien téléphonique qu’il a accordé au quotidien L’Observateur, le chef de la mission médicale a révélé que ses collaborateurs et lui étaient « en train de poursuivre les recherches pour identifier d’autres victimes à partir des informations » qu’ils disent avoir. « Probablement, il y aura d’autres cas de décès », compte tenu des orientations que la Commission médicale à la Mecque a présentement, a souligné M. Diack. Il souligne qu’un travail minutieux se poursuit sur le terrain, à la Mecque. Ce qui permettra de fournir de nouvelles informations aux Sénégalais dès ce mercredi, sur la suite du drame de Mina.

Dans les colonnes de L’Obs de ce mercredi 7 octobre 2015, il a précisé que le « processus d’identification des personnes victimes de la bousculade va jusqu’à la confirmation. Et pour les autres cas, on cherche des éléments complémentaires pour aller vers la certitude. Cet exercice sera terminé sous peu », avise-t-il. Avant d’ajouter que « dans cette affaire relative à la bousculade de Mina, les autorités sénégalaises travaillent, en parfaite intelligence avec leurs collègues de l’Arabie Saoudite. 

“La partie sénégalaise a pratiquement toutes les compétences en place (à la Mecque). Toutes ces compétences sont mises à contribution pour pouvoir bien délibérer, par rapport à tous les cas. Chaque jour, on fait le tour de l’ensemble des structures sanitaires et des morgues au niveau de la Mecque, à Arafat. Nous allons même jusqu’à Taïf et Djeddah”, indique le chef de la mission médicale.

À ce titre, poursuit le directeur de la Santé, “des rotations sont faites régulièrement sur ces lieux saints par des équipes en place pour avoir le maximum d’éléments d’information”. Pape Amadou Diack a souligné l’implication des privés dans le travail de recherche d’informations sur le terrain. “C’est un travail d’équipe. Tout le monde est présent. Et pour chaque cas, nous discutons et sortons tous les éléments nous permettant de faire la lumière sur tout”, ajoute M. Diack qui invite, selon la même source, tous les musulmans sénégalais à s’en remettre au Bon Dieu et surtout à formuler des prières pour le repos de l’âme des disparus.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :