Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pèlerinage: Adji Mergane Kanouté prend la défense du commissaire général


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 7 Octobre 2015 || 7 Partages

Pèlerinage: Adji Mergane Kanouté prend la défense du commissaire général
Fraîchement revenue de la Mecque où elle s’était rendue pour accomplir le 5e pilier de l’islam, Adji Mergane Kanouté rejoue le drame de Mina et les conditions de séjour des pèlerins sénégalais durant ce hajj. Vice-présidente de la Coordination des femmes de Benno bokk yakaar (Bby), elle a déploré dans les colonnes du quotidien Le Populaire de ce mercredi 7 octobre 2015, le drame survenu à la Mecque.

«Ce qui s’est passé à la Mecque est dramatique. Vous ne pouvez pas mesurer ce que nous avons vécu durant tout le séjour. Le premier écueil, c’était à Mina. Il était difficile pour les pèlerins de rallier Arafat, faute de moyens de transport. Après l’étape d’Arafat, les pèlerins se sont rués vers Mousdalifa pour le ramassage de pierres visant la lapidation de Satan ou Jamra.
 Je ne sais pas si l’épisode du prince est vrai ou pas, mais ce dont je suis sûre, c’est que nous avons trouvé vers les coups de 3 heures du matin, la 1ere et la 2eme stèle fermées. Nous avons procédé au lancement des pierres à la 3eme stèle», a-t-elle confié.

«Ce qui m’a le plus étonné et qui a retenu mon attention, c’est qu’après le drame de Mina, toute la Mecque a été sécurisée. Il y avait des policiers partout et même dans nos hôtels. Nous avons notée une meilleure organisation du pèlerinage avec la multiplication et la différenciation des issues d’entrée et de sortie», a-t-elle indiqué. Cependant, elle a pris la défense du commissaire général au pèlerinage. «Il a joué son rôle», affirme-t-elle. 

 Par ailleurs, absente du territoire au moment ou son patron se faisait tirer dessus par certains acteurs politiques, elle a porté la réplique à ces derniers. Selon elle, tout cela découle d’intérêts inavoués. «Ce qu’il faut savoir c’est que tous ceux qui attaquent Cheikh Kanté le font pour des intérêts bassement matériels. Soit, pour caser un fils qui a des aptitudes de chauffeur, soit c’est un maître chanteur qui veut un marché de gré-à-gré, soit c’est un quémandeur de sous», a-t-elle déclaré. Elle a menacé les détracteurs du directeur général du Port de Dakar de faire tomber leur masque.align=

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >