Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pèlerins laissés en rade : Les élus locaux préconisent une cellule d’urgence médico-psychologique


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 21 Septembre 2015 || 2 Partages

L’Association nationale des élus départementaux (Aned) veut la mise en place d’une cellule d’urgence médico-psychologique pour encadrer et soutenir les pèlerins laissés en rade à Dakar. Face à la presse, ce dimanche, à Dakar, ces élus locaux ont appelé les autorités étatiques à faire en sorte que «la gouvernance psychologique puisse être intégrée dans la gouvernance globale du citoyen».
 Cela, parce qu’ils disent croire toujours «qu’il y a un coté matériel mais aussi un côté psychologique, mental, intérieur qui aujourd’hui pose problème, d’où leur conviction que même si les pèlerins sont déjà rentrés, il urge pour l’Etat de trouver le «moyen, par le biais des services décentralisés, des élus locaux des différents terroirs, de les organiser et de les regrouper encore pour pouvoir les assister psychologiquement», a déclaré El Hadj Malick Mbaye. Ce dernier, président de l’Aned de tirer la sonnette d’alarme pour souligner la nécessité de prendre à bras le corps ces candidats malheureux au voyage vers les lieux saints de l’islam. Cela pour la simple raison que des cris de désespoir ont été lancés par quelques-uns. «Quand quelqu’un vous dit que Makka ou la mort, cela est une manière sublime de dire que, lui s’il avait l’occasion, n’eut été le fait religieux, il aurait mis fin à sa vie», dit-il.  Animant le point de presse, il a souligné que «le pèlerinage à la Mecque n’est plus un fait religieux uniquement. C’est une consécration sociale, c’est un geste de haute portée. C’est pour nous une classification sociale. Donc, je crois que nous tenons à ce que cette question ne soit pas banalisée. Et nous proposons, aux autorités, en tout cas le ministère de la Santé et de l’Action sociale et à toutes les ressources humaines nécessaires, de faire en sorte que tout cela soit plus organisé». Président de l’Aned, M. Mbaye de légitimer leur sortie médiatique par le fait, dit-il, qu’il leur revient en tant qu’élus locaux de se mettre aux côtés des victimes de cette situation qui viennent toutes des départements. «Nous nous sommes dit que cela ne doit pas être, tout simplement, la préoccupation et le problème du pouvoir central. Nous, en tant qu'élus, mandants de ces populations qui sont aujourd’hui dans la détresse, nous avons un rôle à jouer là-dessus. C’est la raison pour laquelle nous avons salué à sa juste valeur l’effort qui a été consenti par le président Macky Sall, en limitant les dégâts. En convoyant un certain nombre de pèlerins qui étaient dans le même cas, dans la même situation, aux lieux saints de l’islam. Nous saluons ce geste à sa juste valeur. Nous l’apprécions hautement», conclut-il.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :