Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Pénuries d’eau à Dakar et sa banlieue : Sos consommateurs tacle la SDE


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 1 Juillet 2017 || 269 partages || 0 commentaires

Pénuries d’eau à Dakar et sa banlieue : Sos consommateurs tacle la SDE
Depuis plusieurs semaines, certains quartiers de la capitale dakaroise ainsi que plusieurs localités des autres régions sont sevrés du liquide précieux par la Sénégalaise des Eaux(SDE). Un état de fait que dénonce et condamne Sos consommateurs. Dans un communiqué parvenu à Enquête, les amis de Me Masokhna Kane juge cette situation a la fois dramatique et inacceptable. 

« Cela devient un véritable casse-tête pour la population dans certains quartiers de la capitale, Parcelles Assainies, Ouakam, HLM, Patte d’Oie et de la banlieue au quartier Comico de Yeumbeul ; malgré les plaintes et autres récriminations des populations, la SDE semble incapable de de fournir un service de qualité aux usagers, privés de cette denrée précieuse qui est source de vie. C’est encore une épreuve et des désagréments de toutes natures qu’elle inflige aux populations », déplore l’association des consuméristes. 

Aussi de l’avis de Sos consommateurs, le Sénégal ne peut pas avoir investi plus de mille milliards de francs Cfa depuis 1995 dans le projet sectoriel Eau (PSE), le Projet Eau à long terme (PELT), le programme d’Eau Potable et d’Assainissement du millénaire (PEPAM) et qu’il y a des pénuries d’eau récurrentes et chroniques. « Où sont passés les milliards investis et provenant des impôts des populations, victimes de ces privations ? » s’interroge Me Masokhna Kane. 

Ce dernier de demander à l’Etat du Sénégal d’effectuer un audit ou une revue de contrat d’affermage signé avec la SDE et de prendre toutes les dispositions nécessaires pour un approvisionnement correct en eau, dans les plus brefs délais, face à la recrudescence des pénuries récurrentes. 

Enquête

Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Juillet 2017 - 19:27 Y en a marre va parler ce lundi