Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pétition «Non» aux Ape : Front contre Macky


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 14 Juillet 2016 || 29 Partages

Au total, elles sont 84 personnalités composées d’universitaires, députés, syndicalistes, hommes politiques, membres de la société civile à signer la pétition contre les Accords de partenariat économique (Ape). Une autre campagne allant dans le sens de sensibiliser le Conseil économique, social et environnemental a été lancée.

La bataille pour faire reculer le Sénégal quant à la signature des Accords de partenariat économique (Ape) est loin de connaître sa fin. 84 personnalités parmi lesquelles des universitaires, députés, syndicalistes, hommes politiques, membres de la société civile viennent de signer une pétition pour s’insurger contre lesdits accords.

A l’occasion de la présentation de cette requête hier, la Coalition nationale «Non aux Ape» est revenue sur les motivations de ce combat. D’em­blée, le coordonnateur Guy Ma­rius Sagna et Cie ont appelé l’Etat du Sénégal à s’inspirer de l’exemple de la Tanzanie qui a sursis à sa volonté de signer ces accords.

Au cours de la conférence, l’économiste Demba Moussa Dem­bélé a attiré l’attention de l’opinion sur les «dangers» de la signature des Ape pour l’Afrique.

Il énumère : «Notre agriculture ne pourra jamais soutenir la politique agricole commune de l’Union européenne, l’une des plus puissantes qui sera subventionnée d’une manière ou d’une autre.

Le peu d’industries que nous avons ici va disparaître en un instant et surtout les pertes au niveau des recettes fiscales, c’est-à-dire que nos budgets vont en pâtir et notre dépendance vis-à-vis de ce qu’on appelle les bailleurs de fonds va s’accentuer», prévient-il.

Avant de poursuivre : «Nous, nous ne comprenons pas pourquoi le Président Macky Sall, qui quand il était Premier ministre, s’était opposé vivement à ces accords, quelques années après, revient pour non seulement signer, mais demander à des pays com­me le Nigeria de signer», se demande-t-il.

Pour le député Thierno Bocoum, «il s’agit d’accords de pendaison économique. Il faut des accords, l’Afrique ne peut pas être isolée du reste du monde, mais il faut des accords qui prennent en compte la spécificité des économies des uns et des autres, la concurrence est déloyale, il n’y a pas d’équité dans cet échange».

Le coordonnateur du Front patriotique pour la défense de la République est aussi contre ces «Accords néocoloniaux». Mamadou Diop Decroix de dire : «Si le Président signe et que l’Assemblée ratifie, nous poursuivrons le combat.

Je dénonce beaucoup d’accords que Macky Sall a signés, parce qu’il les a signés contre les intérêts du Sénégal. Quand le régime changera, il faudra revenir sur beaucoup de choses.»

Autour de la même bataille, la coalition «Non aux Ape» a démarré une autre campagne pour collecter au moins 5 000 signatures afin de saisir le Conseil économique, social et environnemental sur la question.

Le Quotidien


 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >