Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Pikine : «Les derniers propos de Fatoumata Moctar Ndiaye à son présumé meurtrier»


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 22 Novembre 2016 || 5318 partages || 0 commentaires

Pikine : «Les derniers propos de Fatoumata Moctar Ndiaye à son présumé meurtrier»

La douleur d’avoir perdu sa sœur dans des conditions effroyables en son absence, remplit sa voix de rancœur. Mais Daha Ndiaye, qui est aussi garde du corps d’une autorité ministérielle, s’efforce de rester calme. Il a cependant, dans un coin de la mémoire, cette tragédie qu’il ne peut contenir en lui.

«J’étais à Touba quand cela s’est passé. Celui qui a avoué avoir perpétré ce crime est allé trois fois chez moi pour demander à ma femme si  j’étais bien parti à Touba. Et la dernière fois qu’il allait voir ma femme, c’était à 22 heures 30mn. Il  venait de quitter ma sœur qui lui avait dit: ‘’Je t’ai donné de l’argent pour aller à Touba, mais puisqu’il fait nuit et qu’il y a beaucoup d’accidents, rentre chez toi et reviens demain on célèbre ensemble notre Magal’’. Et quand il a quitté ma sœur, il est revenu demander à ma femme si j’étais bien  parti à Touba. Il voulait me localiser. Et le lendemain matin à 8 heures il a posé cet acte odieux. On m’a appelé pour me dire qu’il a égorgé ma sœur et que mon neveu était à l’hôpital», explique –t-il. 

Et c’est une lapalissade que de dire que Daha a été surpris par la réaction du présumé meurtrier qui avait vécu 4 ans avec eux. «A mon  retour, je suis revenu avec le ministre Pape Gorgui Ndong, il y avait  plein de monde ici. J’ai  demandé si ma sœur avait eu une altercation avec Bathie, on ‘a dit que non. Il m’avait dit qu’il devait se marier le 25 de ce mois. Il m’avait dit qu’il avait versé une partie de l’argent pour le mariage, mais qu’il devait aller verser l’autre partie. Quand on m’a dit qu’il est entré à 8 heures dans la chambre de ma sœur je me suis dit qu’il y cherchait de l’argent. Parce que, c’est lui qui savait où ma sœur gardait l’argent. Et quand il allait à la banque, il y allait avec Adama, le fils de ma sœur qu’il a voulu tuer. Et c’est lui qui gardait l’argent qu’ils déposaient à la banque. C’est lui qui faisait même les retraits», confie le jeune frère de la défunte Vice présidente du Cese.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >