Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Point E : Ce vieux risque de mourir sans assistance !


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 3 Octobre 2016 || 1670 Partages

Il a dépassé les 80 ans. Les yeux globuleux, les cheveux blanchis par le poids de l'âge, il est couché à même le sol, à côté d'un tas d'immondices, près du Cem qui fait face à la Mosquée du Point E, à un jet de pierre du commissariat de la localité. C'est ici qu'il dort depuis mardi dernier. Qu'il pleuve ou vente, il est là, n'ayant nulle part où aller. Un arbre planté à côté lui sert d'abris. Son cas émeut plus d'un. Mais aucune solution n'est encore trouvée le concernant.

Le “merr gadou” (matelas de fortune) et les habits neufs que des étudiants lui ont offerts, il n'a pas jugé utile de les utiliser. Il préfère se coucher sur l'asphalte, la tête tournée vers le ciel, le regard hagard, demandant de temps en temps au gardien de l'entreprise d'en face de lui donner de l'eau à boire.

“Il est en danger de mort et s'il meurt ici, toutes les structures sanitaires du pays devraient être poursuivis pour non assistance à personne en danger”, peste un étudiant, préoccupé par le sort du vieux. Un vieux dont on ignore tout. D'où vient-il ? Qui sont ses parents ? Comment il est arrivé ici? Mystère.

Demandez lui comment il s'appelle, il vous répondra : “Borom Darou”. “Quel est votre nom de famille ?”. “Kâ”, répond-il. “Où habitez-vous?”. Il rétorque : “si vous voulez m'aider, amenez moi à “Jakkah zinc” (la mosquée construite avec des zinc)”. “Et où se trouve cette mosquée”. Silence. Fin de la discussion. Subitement, le vieux se renferme sur lui et n'accepte plus de piper mot.

Un gardien trouvé sur place par un reporter de Seneweb explique que “ce sont des ambulanciers qui l'ont déposé nuitamment sur les lieux, il y a quatre jours”. “L'ambulance s'est arrêté subitement, ils (les occupants) ont sorti le vieux et l'ont déposé sur le trotoir. Avant qu'on ne comprenne ce qui se passe, la voiture a démarré en trombe. Personne n'a eu le temps de relever le numéro d'immatriculation. Mais, je suis formel : c'est une ambulance qui l'a déposé ici”, explique-t-il.

“Beaucoup de gens sont venus le voir. Les agents du commissariat du Point E sont également venus le voir. Mais jusqu'ici, aucune solution n'a été trouvée”, ajoute le gardien. Même si la police continue à se démener pour faire retrouver au vieux sa famille ou lui trouve un gîte.

Joint au téléphone par Seneweb, le commissaire du Point E, Daouda Bodian, soutient que ses agents et lui font tout pour un dénouement heureux de cette affaire.


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >