Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pour Nadine Morano, la Gare du Nord, "c'est l'Afrique"


Invitée sur le plateau du Supplément, sur Canal +, ce dimanche, la candidate à la primaire de la droite a comparé le quartier de la Gare du Nord à l'Afrique. "Ce n'est plus la France", a-t-elle ensuite affirmé.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 22 Mai 2016 || 517 Partages

Ses propos risquent de créer, une fois de plus, la polémique. L'ancienne ministre Nadine Morano a livré ce dimanche une de ses sorties dont elle a le secret, sur le plateau du Supplément de Canal +. 

"On a l'impression d'être en Afrique" 

Dans un sujet diffusé au cours de l'émission, la candidate à la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017 s'en prend au quartier de la Gare du Nord, dans le 10e arrondissement de Paris, qui n'est selon elle, "plus la France".  

"Dans le quartier où j'ai grandi, il y avait quatre familles africaines, quatre. Dont une est restée ma meilleure amie. Quand vous retournez dans ce quartier, regardez la Gare du Nord, on n'a plus l'impression d'être en France, on a l'impression d'être en Afrique", s'emporte Nadine Morano. 
Et l'ancienne ministre d'insister: "Vous arrivez dans la Gare du Nord, c'est l'Afrique. Ce n'est plus la France. On n'a pas le droit de le dire? C'est vrai!". 

"On voit bien que c'est une population immigrée"  

Interrogée sur ses propos par les journalistes du Supplément, une fois le sujet terminé, l'élue a réitéré. 

"Quand vous arrivez Gare du Nord, je vous laisse juger par vous même. Et je laisse juger aussi tous ceux qui viennent, de regarder pourquoi il y a dans ce quartier une concentration d'une population, dont on voit bien que c'est une population immigrée, dont on voit bien que c'est une population qui est concentrée dans ces quartiers, comme vous avez plein de ghetto en France", justifie-t-elle. 
Et Nadine Morano d'expliquer avoir "discuté" avec des passants du quartier. "Je suis allée Gare du Nord, et ça m'a intéressée. Une fois je suis descendue du taxi, et j'ai remonté à pied, pour discuter avec ces personnes", raconte-t-elle. 

"J'ai noté que la grande majorité de ces personnes qui étaient dans le quartier de la Gare du Nord étaient des personnes d'origine africaine, et pour beaucoup d'entre elles, n'avaient pas d'emploi. (...) Mais je n'ai pas besoin d'aller Gare du Nord pour voir ce qu'il se passe (en France). Je vois bien que dans le quartier où j'ai grandi (le quartier du Haut-du-Lièvre, à Nancy, NDLR), la population n'est plus du tout la même", ajoute Nadine Morano. 
Habituée des sorties polémiques 

L'eurodéputée n'en est pas à sa première sortie du genre. En 2012, pour faire front à la polémique qui suit son appel aux électeurs frontistes à voter pour elle au second tour des législatives en Meurthe-et-Moselle, elle évoquait déjà sa fameuse "meilleure amie". 

"Me faire passer pour quelqu'un qui serait raciste, alors que j'ai des amis qui sont justement Arabes, et dont ma meilleure amie qui est Tchadienne, donc plus noire qu'une Arabe, je trouve ça choquant", déclarait elle sur le plateau de C à Vous, sur France 5. 
Plus récemment,  en septembre 2015, elle affirme dans l'émission On n'est pas couché que "la France est un pays de race blanche", suscitant l'embarras chez Les Républicains, qui se désolidarisent de ses déclarations. Maintenant ses propos -et recevant le soutien du président d'honneur exclu du Front national, Jean-Marie Le Pen- Nadine Morano se voit retirer son investiture départementale aux élections régionales, par Les Républicains. 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :