Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Pour une vidéo diffusée sur la toile: Bouba Ndour réclame 100 millions à Serigne Diagne de Dakaractu


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 26 Janvier 2016 || 340 Partages

Pour une vidéo diffusée sur la toile: Bouba Ndour réclame 100 millions à Serigne Diagne de Dakaractu
Le procès en diffamation du Directeur des programmes de la TFM contre l’Administrateur du site Dakaractu s’est finalement tenu, cette après-midi, devant le tribunal correctionnel. Bouba Ndour a, en effet, saisi Dame justice contre Serigne Diagne pour diffamation ce, suite à l’affaire présumée de «détournement de mineure» qui se trouve être la fille d’un Haut gradé de la Gendarmerie nationale.
La supposée victime avait filmé le jeu «érotique» obscène, qui aurait mis en scène  le Directeur des programmes de la Tfm, en plus d’un enregistrement sonore diffusé sur les réseaux sociaux. Ce qui n’a pas plu au frère de Youssou Ndour qui, devant la barre, a déclaré, «je ne fréquente pas les mineures et je n’ai jamais été avec une mineure, fille d’un gendarme».
L’Administrateur du site Dakaractu n’a pas, quant à lui, semblé regretter son acte, confiant au juge qu’il avait des preuves de ce qu’il a avancé et diffusé sur la toile.
Me Baboucar Cissé de la partie civile s’attaque à la presse : «les journalistes sont pires que Bokko Haram»
Le moins que l’on puisse dire est que la réponse du patron de Dakaractu n’a pas été du goût de l’avocat de la partie civile Me Baboucar Cissé qui, au lieu de défendre son dossier, s’est ouvertement attaqué à la presse. «Les journalistes sont pires que Bokko Haram, pour vous dire que le prévenu est de mauvaise foi, il voulait nuire à la réputation de mon client», a ciré Me Cissé.
Qui a demandé au nom du Directeur des programmes de la TFM, la somme de 100 millions F Cfa en guise de dommages et intérêts.
Tout le contraire de l’avocat de la défense qui a sollicité une application bienveillante de la loi à l’endroit de son client qui a-t-il soutenu, n’était pas animé de mauvaise foi. Mieux, la robe noire a laissé entendre dans sa plaidoirie que son client est disposé à présenter des excuses à la partie civile, si cette dernière la juge encore nécessaire.
Le procureur a, pour sa part, demandé l’application de la loi. Le juge rendra son verdict le 23 février prochain.

avec Actusen

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:28 Ousmane Sow inhumé à Dakar, ce mardi