Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Poutine reçoit Erdogan après des mois de froid diplomatique


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 9 Août 2016 || 25 Partages

Poutine reçoit Erdogan après des mois de froid diplomatique

Le président turc Recep Tayyip Erdogan compte lancer mardi à Saint-Pétersbourg une "nouvelle étape" dans ses relations avec Vladimir Poutine, après des mois de froid diplomatique avec Moscou, alors qu'il est en froid avec les Occidentaux.

Cette visite est la première à l'étranger pour le dirigeant turc depuis le putsch raté du 15 juillet, suivi de purges sans précédent très critiquées par les Occidentaux. Elle intervient à peine un mois après la réconciliation fin juin permise par les "regrets" exprimés par M. Erdogan pour la destruction en novembre par la chasse turque d'un avion de combat russe au-dessus de la frontière turco-syrienne. "Cette visite me semble une nouvelle étape dans les relations bilatérales, un départ à zéro", a annoncé M. Erdogan dans une interview à des médias publics russes, selon ses propos traduits en russe. "Nos pays sont des acteurs clés dans la région et ils ont beaucoup de choses à faire ensemble", a-t-il souligné. 

"Rencontre d'une importance extrême"
Même son de cloche en Russie où un conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov, s'attend à une "rencontre d'une importance extrême" dont l'agenda comprend le rétablissement "étape par étape de l'ensemble des relations russo-turques", ainsi que la situation en Syrie. Le fait que M. Erdogan se rend à Saint-Pétersbourg, dans le nord-ouest de la Russie, peu après le putsch raté "est une preuve que les Turcs sont vraiment intéressés à rétablir les relations avec la Russie", a-t-il déclaré à la presse. 

Vladimir Poutine a été l'un des premiers dirigeants étrangers à téléphoner à M. Erdogan pour condamner le coup de force et, sans surprise, n'a pas montré les états d'âme des leaders européens sur la répression qui s'en est suivie. Même si les relations entre Moscou et Ankara "connaissent leurs propres incertitudes, la détérioration des relations avec les puissances occidentales pourrait accélérer un rapprochement", souligne une analyse du European Council on Foreign Relations. 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >