Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Prince, 1 an, tué par son père pour les 500 000 dollars de son assurance-vie !


Un juge a déclaré un père coupable d'avoir tué son bébé d'un an pour toucher l'argent de son assurance-vie.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 14 Avril 2017 || 1933 partages || 0 commentaires

Prince, 1 an, tué par son père pour les 500 000 dollars de son assurance-vie !
Il devrait écoper de la prison à vie. Un juge de Virginie, aux Etats-Unis, a déclaré un père coupable du meurtre de son fils d'un an. Joaquin Shadow Rams nie pourtant les faits, affirmant que l'enfant mort en 2012, avait succombé à une forte fièvre. 
Le petit Prince McLeod Rams était sous la garde de son père lorsqu'il est décédé. Au cours de son procès, la mère du bébé a lancé : «Soit c'est le bâtard le moins chanceux de la planète, soit c'est un tueur». En 2003, la petite-amie de Joaquin Shadow Rams a en effet, été tuée par balles. Puis, en 2008, sa mère s'est suicidée, rappelle le «Time». Hera McLeod, la maman du bébé, avait quitté son compagnon deux semaines seulement après sa naissance. 


Une mort inexpliquée 


Mais si l'accusé assure n'avoir pas tué Prince, le procureur, lui, ne croit pas en cette théorie de la malchance. D'après lui, Joaquin Shadow Rams a assassiné le bébé pour obtenir les 500 000 dollars de l'assurance-vie qu'il avait souscrite pour lui. Toujours selon le procureur, en plus d'avoir tué son fils, l'accusé pourrait bien également être responsable de la mort de son ex et de sa mère, qui possédaient elles aussi, d'importantes assurances-vie. Après la mort de sa mère, l'homme avait touché plus de 150 000 dollars, et après celle de son ex, il aurait essayé de récupérer là aussi, une grosse somme. 


L'affaire est d'autant plus délicate que les causes de la mort du bébé restent un mystère. Le médecin qui a conduit l'examen, avait dans un premier temps conclu à une mort par noyade, mais son chef avait revu cette analyse en concluant à une «mort indéterminée». D'autres experts ont de leur côté, expliqué que les malaises avec de la fièvre étaient courants chez les enfants mais rarement fatals.

Dakarflash6



Nouveau commentaire :