Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Projet d’attentat lors du match Nice-Lyon en France : L’étudiant Ousseynou Diop arrêté par la DIC


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 23 Novembre 2015 || 246 Partages

Projet d’attentat lors du match Nice-Lyon en France : L’étudiant Ousseynou Diop arrêté par la DIC
«Je suis très content de ses attentats parce que vous ne devrait pas oublier ce que vous avait fait avec l’œuvre de Charlie Hebdo en caricaturant la visage de notre cher prophète MOHAMED (Psl) et vous êtes entrain de payer la fortune de notre cher confrère musulman Coulibaly. Et je vous dit et je vous préviens que l’autre attentat sera lors du match Nice-Lyon.» 

Le message, posté sur Facebook, trois jours après les attentats sanglants à Paris, a créé le branle-bas de combat au niveau du parquet de Nice et de la police judiciaire de la même localité. Surtout que son auteur qui se cachait derrière le pseudo «Hussein Weuz» disait être à New-York au moment de faire son post. Quelques heures plus tard, il changera son pseudo en «Hussein Al Tijani».  

Ce que ignorait sans doute «Hussein Al Tijani», c’est que les autorités françaises l’avaient borné - selon l’expression policière - au Sénégal. 

L’information est vite transmise aux autorités sénégalaises qui mettent la Division des investigations criminelles (Dic) sur le coup. Même si la menace n’était pas assez sérieuse du fait de son annonce sur les réseaux sociaux, les autorités sénégalaises ont déployé les gros moyens surtout qu’il serait catastrophique qu’un de nos compatriotes soit responsable d’un attentat qui, s’il était perpétré, ferait des centaines de morts dans le stade où se tenait le match Nice-Lyon (3-0), vendredi dernier. 

La Dic a mis en œuvre toute sa logistique et la traque a été payante vendredi dernier, quelques heures avant le match. «Hussein Weuz» sera ferré à Thiès et conduit sur Dakar, à la rue Carde, siège de la Police judiciaire, pour y être interrogé. 

Selon des sources de Libération, c’est un étudiant de 20 ans, Ousseynou Diop, qui se cachait derrière le pseudo. Interrogé par les enquêteurs, il n’a pas cherché à nier être l’auteur du glaçant message. Au contraire, selon nos sources, il assumera tous ses griefs contre la France, coupable à ses yeux de «combattre» l’Islam à travers des publications comme Charlie Hebdo. 

Dans tous les cas, bien que son projet d’attentat n’existe que dans sa tête, Ousseynou Diop, qui sera présenté au juge aujourd’hui, risque très gros.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :