Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Protection des enfants : Seydi Gassama préconise la fédération des organisations


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 13 Juin 2017 || 47 partages || 1 commentaires

Protection des enfants : Seydi Gassama préconise la fédération des organisations
 

Le Directeur exécutif d'Amnesty International/Sénégal, Seydi Gassama, a soutenu que l’Etat du Sénégal a mis en place beaucoup de mécanismes pour prendre en charge la protection des enfants. Ce, à travers les ministères de la Femme, de la Famille et de l’enfance, de la Justice, de l’Intérieur, de l’Education nationale et du Travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions. S'y ajoute des structures telles que le Groupe des partenaires pour la protection de l’enfant, la Cellule d’appui à la protection de l’enfant, le partenariat pour le retrait et la réinsertion des enfants de la rue et les Organisations non gouvernementales (Ong), qui œuvrent pour la protection des enfants.

Selon lui, 80% des Ong au Sénégal s’occupent de la question des enfants. Mais, Seydi Gassama a déploré le fait qu’«il n’y a pas de structure chargée de fédérer leurs actions».

Face à cette situation, le défenseur des droits de l’homme estime que l’Etat doit demander à ces Ong d’être transparentes dans la manière dont elles utilisent les ressources qu’elles collectent pour s’occuper des enfants. Car, selon lui, si toutes les ressources collectées par les Ong sont utilisées de façon efficace, le Sénégal aurait fait beaucoup de progrès.

Toutefois, le directeur exécutif d'Amnesty International/Sénégal estime que l’efficacité de ces mécanismes,  qui ont été mis en place par l’Etat du Sénégal, laisse à désirer. Parce que, soutient-t-il, «les enfants sont toujours dans les rues».

Et pour régler définitivement la question des enfants de la rue, Seydi Gassama soutient que l’Etat doit impliquer les communautés, les familles, les religieux, et autres.

Seydi Gassama animait un panel sur «Le défi de la protection des enfants dans un monde connecté», que le Cercle des amis et défenseurs des enfants (Cade) a organisé, ce lundi 12 juin, à la Place du Souvenir africain, à Dakar.


Dakarflash6




1.Posté par mousseul le 14/06/2017 04:42
Les enfants de la rue, c'est la honte du Sénégal.

Nouveau commentaire :