Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Quand RFI parle de l’arrestation de la rappeuse Déesse Major


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 19 Juin 2016 || 1139 Partages

Quand RFI parle de l’arrestation de la rappeuse Déesse Major

Au Sénégal, la société civile et plusieurs artistes demandent la libération d’une rappeuse poursuivie pour attentat à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs. La chanteuse Ramatoulaye Diallo, plus connue sous le nom de scène « Déesse Major » est en effet en garde à vue depuis vendredi. A l’origine de cette affaire, le Comité des valeurs morales du Sénégal qui a porté plainte contre Déesse Major, en 2014, et qui a réactivé sa plainte, il y a quelques semaines, suite à la diffusion d’une vidéo sexy de la chanteuse sur l’application Snapchat.

Pour comprendre cette affaire, il faut remonter à septembre 2014. A l’époque, Déesse Major participe à un concert avec d’autres artistes. Sur scène, elle se produit dans une tenue sexy, jugée « indécente » par le Comité pour la défense des valeurs morales, au Sénégal.
Ce collectif, composé d’une dizaine d’associations religieuses et de la société civile, décide alors de porter plainte pour attentat à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs. La chanteuse présente ses excuses et le dossier est finalement enterré.
Il y a trois semaines, nouveau rebondissement. Le même collectif décide de réactiver sa plainte, suite à la publication, par Déesse Major, sur l’application Snapchap, d’une vidéo où elle apparaît en minishort et décolleté plongeant. La vidéo est ensuite diffusée sur les réseaux sociaux et médias en ligne.
Joint par téléphone, le collectif accuse la jeune femme de s’adonner à « des danses érotiques » et d’être en « porte à faux » avec les « valeurs religieuses et morales » sénégalaises.
Depuis l’arrestation, de nombreuses voix se sont levées pour venir au secours de la jeune femme. Alioune Tine, directeur d’Amnesty International en Afrique de l’Ouest, a demandé sa libération immédiate.
La chanteuse peut également compter sur le soutien des acteurs monde de la culture. Musiciens et activistes, notamment des membres du mouvement citoyen Y’en a marre, s’étaient donné rendez-vous à la Brigade des mœurs, vendredi 17 juin, pour protester contre l’arrestation.
RFI


Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 19/06/2016 23:44
Déesse Major. Il y a pas de quoi fouetter un chat ! Elle mérite simplement d'être rappelée à l'ordre .Sa garde à vue n'a pas lieu d'être prorogée.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:52 Blac Chyna : En route vers la liposuccion !