Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Quand le budget du palais de l’avenue Roume surpasse celui de l’Elysée


Le Sénégal est un pays sous développé. Ce n’est pas une révélation. Pourtant, le budget de fonctionnement de la présidence dépasse bien celui de pays développés comme la France qui, en l’espace de trois ans est passé de 109 millions d’euros à 100 millions d’euros (66 milliards FCFA).

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 21 Octobre 2015 || 82 Partages

DakarFlashNEWS - Le projet de budget du Sénégal pour courant 2016 a été arrêté à 3022,390 milliards FCFA contre 2869,032 milliards l’année dernière. Le projet sera prochainement soumis aux députés qui vont sans doute l’adopter, les yeux fermés. En attendant, intéressons-nous à la répartition de ce budget. A ce propos, il faut dire que la présidence se taille la part du lion.

De 63,541 milliards, le budget du palais de l’avenue Roume passe à 71,771 milliards dans la loi de finance 2016. Un pactole qui sera utilisé dans le fonctionnement, compte non tenu des fonds politiques alloués au Président de la République. Pourtant le Sénégal est un pays sous-développé. Par conséquent se devait de réduire drastiquement le budget de fonctionnement de ses institutions. La présidence étant la plus importante se devait d’être la locomotive de cette rationalisation des dépenses. Mais apparemment, l’heure n’est plus à la gouvernance sobre et vertueuse promise.

Pendant ce temps, des pays développés à l’image de la France concentrent leurs efforts sur la maitrise des dépenses de fonctionnement. De 109 millions d’euros (71,499 milliards FCFA) en 2012, l’Elysée est passée à 100 millions d’euros (65,595 milliards CFA) en 2015. De ce fait, 09 millions d’euros (5,903 milliards FCFA) ont été économisés en trois (03) ans.

Pour obtenir ce résultat, l’Elysée a réduit son personnel (chauffeurs, secrétaires, service courrier) qui est passé de 882 en 2012 à 828 employés en 2015. Toujours selon le site de l’Elysée visité à buzz.sn, les déplacements du président Français ont été réorganisés de façon à mobiliser moins de ressources financières. Ainsi, de 19 millions d’euros dépensés en 2012, les déplacements du chef de l’exécutif ont couté au contribuable français 14 millions d’euros (9,183 milliards FCFA) en 2015. Le parc automobile n’a pas été épargné. Il était riche de 88 véhicules en 2012 contre 70 en 2015.

Des économies qui n’auraient pas été possible si l’option de recourir à des véhicules électriques n’était pas prise en compte. En effet sur les 70 véhicules du parc automobiles, 7 sont électriques et permettent d’économiser 10 000 euros (6,5 millions FCFA) de carburant chaque année. Au sujet des appels d’offre, la compétition a été privilégiée. Même les fleurs qui embellissent l’endroit sont concernées par cette réorganisation. Dans ce registre, on apprend qu’ à la faveur d’« un approvisionnement à Rungis et un recyclage systématique », plus de 10 000 euros (6,5 millions FCFA) ont été économisés chaque année. Prompts à citer la France en exemple, nos dirigeants devraient en prendre de la graine si tant est qu’ils sont mus par l’émergence du Sénégal.

avec buzz.sn


DakarFlash3



Nouveau commentaire :