Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



RECOUVREMENT SUR DES BIENS DE KARIM WADE La défense parle de mensonge d’Etat


Les conseils de Karim Wade démentent l’information donnée à Paris par l’Agent judiciaire de l’Etat et des avocats de l’Etat, selon laquelle le gouvernement a recouvré un montant de près de 18 milliards F CFA sur le patrimoine de leur client. Ils dénoncent un ‘’mensonge d’Etat’’.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 11 Mars 2016 || 44 Partages

RECOUVREMENT SUR DES BIENS DE KARIM WADE La défense parle de mensonge d’Etat

En conférence de presse mardi passé dans la capitale française, l’Agent judiciaire de l’Etat, Antoine Félix Diome, a révélé que l’Etat a commencé à recouvrer ses biens ‘’spoliés’’ par Karim Wade. L’ancien procureur spécial adjoint a fait savoir que près de 18 milliards F CFA ont été restitués à l’Etat ; que plus de 7 milliards sont bloqués dans des comptes appartenant à l’ex-ministre d’Etat ; que des biens immobiliers sont en voie d’être saisis.

Mais si l’on en croit les avocats du fils de l’ex-Président Wade, les déclarations de l’AJE sont loin de la réalité. ‘’Les déclarations faites à la presse par les représentants de l’État du Sénégal ne procèdent que d’un mensonge d’État, d’un complot et d’une machination récurrente, depuis 3 ans, et destinés à une manipulation de l’opinion et à discréditer un candidat à la prochaine élection présidentielle, arbitrairement détenu par les autorités sénégalaises comme l’ont solennellement affirmé les Nations unies’’, soutiennent-ils à travers un communiqué.

Les conseils tiennent donc à informer l’opinion nationale et internationale ‘’qu’ils opposent un démenti formel aux déclarations de l’AJE et des avocats de l’État du Sénégal sur un prétendu recouvrement, par le Trésor public sénégalais, d’une somme de 27 millions d’euros (près de 18 milliards de francs CFA) concernant Karim Wade’’. D’après les robes noires, ‘’les représentants de l’État tentent de faire croire à l’opinion que celui-ci (Karim Wade) serait propriétaire de biens qui, en réalité, appartiennent à d’autres personnes qui se trouvent ainsi scandaleusement dépossédés’’. Or, selon leurs explications, des biens d’autres patrimoines ont été faussement attribués à leur client. ‘’Deux maisons du Président Abdoulaye WADE à Dakar et dont la propriété a été arbitrairement imputée à Karim Wade (400 millions de francs CFA soit 600 mille euros) et des véhicules (125 millions de francs CFA soit 188 mille euros) ont été frauduleusement soustraits à la famille Wade par l’État du Sénégal, qui s’apprête à les revendre’’, renseignent-ils.

Bibo Bourgi a saisi la Banque mondiale, selon les avocats de Karim

Dans la même veine, la défense accuse également l’Etat de s’être approprié illégalement des biens des amis de Wade-fils. ‘’Les 6 appartements et une société AHS de Bibo Bourgi, une société ABS appartenant à Alioune Samba Diassé ont été de même frauduleusement nationalisés par l’État du Sénégal’’, renseigne-t-elle. Parlant d’Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi, les conseils rappellent qu’il traîne actuellement l’État du Sénégal devant le tribunal arbitral de la Banque mondiale pour revendiquer ses biens, ainsi que des dommages et intérêts.

En outre, ils se réjouissent des résultats des commissions rogatoires. ‘’Les réponses monégasques, françaises et luxembourgeoises aux commissions rogatoires internationales ont clairement établi qu’il n’y avait aucune relation financière, juridique ou économique entre M. Karim Wade et Bibo Bourgi et Alioune Samba Diassé’’. Au regard de tous ces éléments, ils exigent une fois de plus ‘’la libération immédiate de Karim Wade et la réparation intégrale de son préjudice, conformément aux décisions des Nations unies d’avril et décembre 2015’’.

Enquête


Dakarflash2



Nouveau commentaire :