Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Refus de respecter les procédures sécuritaires: Mimi Touré débarquée d’un vol de Delta


L’aéroport Léopold Sédar Senghor a été le théâtre d’un spectacle inédit ce dimanche matin. L’ancien Premier ministre du Sénégal, Mme Aminata Touré dite Mimi, qui devait se rendre aux Usa par un vol de Delta, a refusé, selon des témoins de IGFM sur place, de se soumettre aux procédures sécuritaires en vigueur. Finalement, elle a été laissée en rade par la compagnie Américaine.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 24 Juillet 2016 || 4272 Partages

Refus de respecter les procédures sécuritaires: Mimi Touré débarquée d’un vol de Delta
 

Un ancien Premier ministre qui créée un scandale dans un aéroport, cela ne court pas les rues. Mme Aminiata Touré, ancien Premier ministre du président du Sénégal, Macky Sall a, selon des sources de IGFM, créé un véritable bordel à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Elle devait se rendre ce dimanche aux Usa, via un vol de la compagnie Américaine Delta. Arrivée à l’aéroport, les agents chargés de la sécurité ont demandé à Mme Aminata Touré de sacrifier aux formalités d’usage et de sécurité.

Sa réponse a été sèche et sans appel. « J’ai eu à diriger près de 40 ministres, je suis ancien Premier ministre, je ne peux pas me soumettre à ces procédures » lance-elle à la figure des agents.

Il s’en est suivi des échanges houleux à l’aéroport entre Mimi Touré et le personnel de la compagnie Delta. Elle a tenté en vain des coups de fil de gauche à droite pour passer entre les mailles des filets sécuritaires.

Mais c’était sans compter avec la rigueur et la détermination des responsables de la compagnie Américaine, qui ont dit « niet » à Mme le Premier ministre.

Des informations recoupées auprès d’autres sources aéroportuaires confirment les faits. Mieux, elles précisent, que dans pareilles situations, les autorités qui devaient embarquer dans les vols de Delta, une fois qu’elles quittent le salon d’honneur, elles passent par la salle « Delta » pour les procédures sécuritaires.

Mais, Mme Aminata Touré, selon nos interlocuteurs, présents au moment des faits, a refusé de passer par cette salle. Elle a demandé au chauffeur d’aller directement vers l’avion.

Selon toujours nos interlocuteurs, elle aurait même réussi à monter dans l’avion. Mais grâce à la vigilance du chef d’escale de Delta, qui a constaté cette faille sécuritaire, a tout simplement débarqué Mme Aminata Touré de l’avion.

Finalement le vol, qui était prévu à 12 heure, est parti sans elle à 13 h. A l’aéroport Léopold Sédar Senghor, ce dimanche, l’attitude de Mimi Touré alimente les débats.

Pour rappel, le 12 décembre 2015, M. Coulibaly, le mari de Mme Aminata Touré avait eu une attitude presque pareille devant un agent des forces de l’ordre à l’aéroport Léopold Sédar Senghor.

Il avait été arrêté au Salon d’honneur de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, pour outrage à agent.

Venu à bord de son véhicule, M. Coulibaly s’était dirigé vers le parking du Salon d’honneur pour se garer. L’agent préposé à la sécurité des lieux s’y était opposé. Il avait brandi son passeport diplomatique.

Le gendarme lui avait dit qu’il avait le droit d’accéder au Salon d’honneur avec le passeport diplomatique qu’il détenait.  Mais pour  le véhicule, à part les ministres, il était interdit à toute autre personne de se garer pour raisons sécuritaires liées aux menaces d’attentat terroriste au Sénégal.

M. Coulibaly, qui semblait ne vouloir rien comprendre, s’était agrippé à son statut d’époux…de. Il s’était présenté au gendarme en ces termes: « Je suis l’époux de Mme Aminata Touré ».  Finalement il avait été arrêté, avant d’être libéré suite à l’intervention des autorités. Une information relayée à l’époque par IGFM.

igfm


Dakarflash2




1.Posté par ndiogou seck le 25/07/2016 01:33
Non je crois qu'il faut bien lire la version de Mme toure elle même s'est expliquée , elle n'a pas dérogé a la règle des fouilles , elle a suivi normalement la procédure des fouilles dans un premier temps avec la sécurité sénégalaise et dans un 2e temps avec l'agent de sécurité de la compagnie et celui ci lui a imposé la fouille de manière désobligeante ce qu'elle n'a pas apprécié, et après cette dernière fouille , elle a refuse de monter et elle est retournée sur pas et a boycotté tout en fustigeant l'attitude irrespectueuse et discourtoise de l'agent de la compagnie américaine. Voilà les faits

Nouveau commentaire :