Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Refus du combat Bombardier / Rocky Balboa par le Cng: Khadim Gadiaga sort de ses gonds


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 5 Novembre 2015 || 34 Partages

Khadim Gadiaga, président de l’Association des lutteurs du Sénégal est très remonté contre
Alioune Sarr et Cie. Suite à l’information relayée dans les médias faisant état du niet catégorique du Cng concernant le prochain combat de lutte devant opposer Bombardier/Balboa, M. Gadiaga est monté au créneau pour exprimer son désaccord à une telle position.


«Ce qui est grave c’est l’acte qu’a posé le Cng en s’opposant au combat de lutte devant opposer Balboa à Bombardier. Le Cng a délivré à Rocky Balboa une licence ces deux
dernières années. Bombardier idem. Ils ont fait, tous les deux, les formalités nécessaires. Comment donc comprendre aujourd’hui, qu’un promoteur est venu organiser le combat, que le Cng veuille s’y opposer  sous prétexte que l’un des protagonistes n’a pas lutté d’abord avec les autres. Pourtant Tyson est passé par là. Il a eu un grand combat sans avoir auparavant rampé. C’était contre Khadim Ndiaye n°2 qui était à l’époque Champion. Yekini non plus n’a pas rampé. Il n’a pas fait de petits combats. Donc, cela est insensé. Balboa a fait ses débuts au Sénégal.

C’est ensuite qu’il est allé en Suisse, mais c’est un Sénégalais qui a eu sa licence ici. Le Cng causerait du tort au promoteur qui a déjà donné 100 millions à Bombardier et 80 à Balboa. Et qui compte organiser celui de Modou Lo/Balla Gaye2», telle est la déclaration faite, ce mercredi 5 novembre par M. Gadiaga.

Dans une déclaration faite à Seneweb, ce dernier n’a pas mâché ses mots pour dénoncer la décision du Cng. Structure, aujourd’hui, confrontée, selon lui, à un réel problème. «Au
moment où je parle, le Cng n’a encore délivré que 3 licences. Je parle en connaissance de cause et je vous dis que le Cng a été obligé de réduire le prix d’une licence pour promoteur de 500 000 à 300 000 F Cfa pour les inciter à venir. Mais ces derniers ne peuvent plus venir, parce qu’ils n’ont plus les fonds nécessaires. Ils sont aussi frustrés à cause de l’attitude des
responsables du Cng qui les oblige à payer des frais d’organisation, malgré les dépenses engagées pour les cachets des lutteurs».

Au cours de l’échange téléphonique avec le site d’information, KhadimGadiaga d’inviter Alioune Sarr et ses collaborateurs du Cng à expliquer aux sénégalais la destination de l’argent récupéré des lutteurs.

«On ne peut pas comprendre qu’une structure qui se dit démembrement de l’Etat encaisse des millions sans qu’on ne sache la véritable destination de cette manne financière. Pour preuve, chaque année, les promoteurs payent 500 000 F Cfa chacun pour avoir leur licence. Les lutteurs dont le nombre dépasse les 5 000 éléments payent chacun 10 000 F Cfa. Rien que l’année dernière, ils avaient capté 17 millions qui proviennent de ces cachets, alors que les responsables n’ont jamais donné des explications concernant la manière dont cette manne était utilisée. A chaque fois qu’on l’interpellait, Alioune Sarr disait que c’est au ministère des Sports qu’il rendait compte. Or, on a montré récemment la tutelle sur le plateau d’une télévision locale dire que durant trois ans à
la tête du ministère, jamais le Cng ne lui a une fois rendu compte».

En tant que Sénégalais donc citoyen, par ailleurs acteur de la lutte et président des lutteurs, je leur demande où est cet argent ? Et comment le Cng peut-il nous expliquer l’absence d’appel d’offre concernant les assurances qu’on nous impose ? Parce qu’on a vu qu’on nous envoie vers un seul assureur, alors qu’en cas de blessure, c’est le lutteur lui-même qui se prend en charge, même s’il s’était assuré au préalable. Comment expliquer cela alors qu’il y a d’autres assureurs dans le pays ? Les managers payent une licence de 50 000 F Cfa, les frais d’organisation 200 000 F Cfa, tout cela tombe dans l’escarcelle du Cng. Sans parler des surprimes».   

Dans la même lancée, il a porté la réplique à Alioune Sarr qui l’accuse d’être du nombre des
lutteurs qui n’ont pas signé un combat depuis 4 ans. «Cela est faux. J’ai ma licence. Son numéro 1983 ? Le Cng m’a délivré ma licence le 4 juin 2012. Et en 2012, j’ai  lutté, dire donc que cela fait 4 ans que je n’ai pas eu d’adversaire est faux. Ce sont des mensonges qui
démontrent qu’il ne maîtrise pas la lutte malgré le poste qu’il occupe au Cng», dit-il.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:35 FC Barcelone - Real Madrid : les compos probables