Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Remise gracieuse du président de la République: les précisions du groupe Wal Fadjri


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 18 Mars 2017 || 1191 partages || 0 commentaires

Remise gracieuse du président de la République: les précisions du groupe Wal Fadjri
«Il a été fait mention, ce vendredi 17 mars, dans la presse d’une remise gracieuse du président de la République de présumées créances dues par le Groupe Wal Fadjri à l’Artp. Pendant que des quotidiens, faisant dans l’intoxication, affirment qu’une intervention du président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) aurait incité le président de la République à se montrer magnanime à l’endroit de Sidi Lamine Niass et de son entreprise, d’autres sources, proches du gouvernement, citent le chef de l’Etat qui aurait déclaré : «Je pense que, dans cette affaire, c’est Sidy Lamine qui a raison. J’essaie de me mettre à sa place. Cette dette, elle lui a été réclamée par l’ancien régime, pas par nous. Et les arguments qu’il tient, il a raison de les tenir. Donc, je pense qu’il faut simplement effacer cette dette. Il ne faut pas insister. Il faut le laisser tranquille (…) Cela ne doit pas nous empêcher, en tant qu’Etat, de faire valoir la légalité administrative. Il dit qu’il n’a pas reçu la notification des fréquences, il ne les a pas utilisées, il faut vraiment lui donner raison. S’il pense faire autre chose, l’opinion est là, l’Etat est là, nous aviserons. Mais s’il a la raison avec lui, il faut le reconnaître»», lit-on dans le communiqué parvenu à Pressafrik.com. 
Dans ledit document, la Direction Générale du Groupe Wal Fadjri apporte «un certain nombre de précisions et de clarifications». 


«D’abord, le Groupe Wal Fadjri n’a été demandeur d’aucune médiation, d’aucune intervention de qui que ce soit, dans le différend qui l’oppose au démembrement de l’Etat qu’est l’Artp. Ensuite, le Groupe Wal Fadjri n’est et n’a jamais été demandeur d’une quelconque remise gracieuse des sommes qui lui sont réclamées par l’Artp et soutient, depuis toujours et preuves à l’appui, ne pas lui devoir. Enfin, le Groupe Wal Fadjri continue d’attendre l’arbitrage du chef de l’Etat sur ce contentieux, arbitrage demandé non point par sa Direction Générale, mais par le ministre de tutelle après deux séances de discussions avec l’Artp, sous sa présidence et en présence du Secrétaire d’Etat à la Communication», précise ladite partie. 


Ces précisions faites, le Groupe Wal Fadjri tient «à clarifier, aux yeux de l’opinion, ce qui, dans la position dudit groupe, met les autorités politiques, dont le président de la République, dans une situation si inconfortable qu’elle les pousse à chercher, coûte que coûte, une sortie de crise honorable pour elles dans ce contentieux nous opposant à l’Artp, quitte à actionner un cheval de Troie…». 

Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >