Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Rencontre syndicats enseignants et Etat : Le ministre Mansour Sy la prive de parole, Innocence Ntab Ndiaye se rebelle


Un quiproquo a failli gâcher la rencontre entre Etat et syndicats. Lors de la réunion, le ministre du Travail, Mansour Sy qui a voulu zapper la Présidente du Haut conseil du dialogue social (Hcds), en a eu pour son grade. Ou presque.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 19 Avril 2016 || 260 Partages

Rencontre syndicats enseignants et Etat : Le ministre Mansour Sy la prive de parole, Innocence Ntab Ndiaye se rebelle

L’horloge affiche 18H et une poignée de minutes, Mansour Sy, le ministre du Travail, d’une voix autoritaire, veut clôturer la rencontre entre les parties démarrée à 16H15. Mais, au début comme à la fin, il omet de donner la parole à la Présidente du Haut conseil du dialogue social (Hcds), Innocence Ntab Ndiaye. Alors, la dame de Ziguinchor sursaute dans son fauteuil demande la parole, l’obtient, puis d’une voix posée, mais «indignée» par le «manque de courtoisie du président de séance, le ministre Mansour Sy», tape du poing sur la table pour dire ses vérités. «Ino» pas innocente pour un sou, a tenu d’abord à expliquer le rôle joué par le Haut conseil du dialogue social dans la mise en branle de ces discussions entre Etat, syndicats d’enseignants et partenaires. La salle restée scotchée n’avait pas compris que tout au début, le ministre du Travail ne daigne pas, par «civilité», donner la parole à l’ancienne ministre du Travail, des organisations professionnelles sous l’ancien régime. Et après le plaidoyer de «Ino» pour un front social éducatif apaisé et le travail des commissions qu’elle a eu à présider pour préparer cette rencontre, la réunion a pris fin cette fois-ci pour de bon et le quiproquo entre le ministre du Travail et la Présidente du Hcds levé. Mais au cours de cette réunion, «Innocence» s’est trouvé des alliés, en la personne de Serigne Mbaye Thiam et des représentants de syndicats qui ont salué le travail abattu en amont. Ouf !

Auparavant, au 6e étage de la salle de conférence du ministère des Finances, étaient présents Birima Mangara, le ministre délégué chargé du Budget, son collègue du Travail, Mansour Sy, Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale, Mamadou Diop Castro du Comité du dialogue social secteur Éducation et formation, les cinq cadres unitaires composés des syndicats d’enseignants et des partenaires de l’école, parents d’élèves comme Cosydep. Des sources présentes à la rencontre font remarquer que le doublement des soldes avancé par le chef de l’Etat, lors de son discours à la Nation du 4 avril dernier, de 5000 FCfa à 10000 FCfa, sera effectif. En effet, au cours de la rencontre, le ministre des Finances, par le biais du Président de séance, a précisé que le paiement de ces mises en solde va se poursuivre à fin avril, mai, juin. A chaque fin de mensualité, il y aura 1000 mises en solde. S’y ajoute que de fin juillet jusqu’à fin décembre, chaque mois, il y aura 765 mises en solde. Ce qui fait que le total des mises en solde démarrées depuis janvier sera de 10000. Mais restait le nœud gordien des rappels ; le président de la République avait annoncé 24, 2 milliards de FCfa. Hier, c’était au ministre des Finances de préciser les échéances de paiement de ces rappels de salaires. Un participant confirme : «En fin juillet, le ministre des Finances va dégager 10 milliards FCfa, en fin août, il y aura 5 milliards, en fin octobre, 3, 1 milliards, en fin novembre, encore 3,1 milliards FCfa et en décembre, 3 milliards de FCfa ; le tout fera 24, 2 milliards FCfa.» L’ensemble des syndicats présents ont pris acte des décisions prises par le gouvernement et fait l’annonce d’en référer à leur base. Même si Abdoulaye Ndoye du Cusems tient à leur indemnité de logement qu’il veut aligner aux autres fonctionnaires. C’est un autre hic de cette réunion…


Dakarflash2




1.Posté par xxxx le 20/04/2016 08:21
c un misogyne et jaloux...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 12:27 Le président Sall est arrivé à Tivaouane