Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Report de la visite du chef de l'Etat à Fatick: Latif Coulibaly, Sg du Gouvernement, ignore le calendrier gouvernemental et souhaite la bienvenue à Macky Sall


DAKARFLASH-Le secrétaire général du Gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, continue de souhaiter, sur sa page Facebook, au chef de l'État Macky Sall la bienvenue à Fatick et Kaolack, alors que cette visite a été annulée. Voici ce qu'écrit le Sg du Gouvernement sur sa page Facebook consultée par Dakarflash.com

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 1 Juillet 2017 || 900 partages || 1 commentaires

Bienvenu à notre illustre hôte !
Monsieur le Président de la République, bienvenu, chez nous ! Notre département aura le privilège d’accueillir le Chef de l’Etat, le mardi 4 juillet 2017. Il revient chez nous, pour procéder à la coupure du ruban qui va consacrer la réception définitive de la bretelle de route qui relie le village de Keur Waly Ndiaye à Passy et Sokone, avant de lancer les travaux du pont de Foundiougne. Cet ouvrage d’art qui va enjamber le fleuve Saloum s’écoulant de l’océan vers le port de Kaolack sera sans aucun doute une belle attraction dans quelques mois. Il sera surtout une importante initiative de désenclavent d’une région qui s’ouvre par quatre portes sur un pays voisin, la Gambie. Il va aussi davantage rapprocher la lointaine Casamance.


Autant dire que nous allons accueillir le président de la République avec un espoir réel. Loin d’être le produit d’un imaginaire débridé, cet espoir procède plutôt d’un constat mettant largement en évidence les réalisations déjà enregistrées dans tout le département. Cet ouvrage d’envergure, la construction du grand pont à péage de Foundiougne coûtera globalement environ 44 745 502 768 FCFA. Comme s’exprimeraient nos parents sérères des îles du Saloum, du Loog et d’ailleurs, nous l’accueillons en lui disant « Djoki Ndial président». Et j’entends les wolofs du Niambato entonnaient en chœur « Dieurédieuf », président ! Attardons nous un peu sur quelques réalisations. Parmi les réalisations d’envergure, il nous plaît de citer, en matière de désenclavement, la construction du port de Foundiougne-Ndakhonga, cet important projet financé avec le concours de la coopération coréenne, à travers le fonds de coopération pour le développement économique à hauteur de 61 millions de dollars US dont 12,2 millions sur le budget national, Le butimage de la route Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone, qui a coûté environ 9,6 milliards de FCFA et qui permet aujourd’hui aux populations de se déplacer dans le confort et en toute sécurité dans le département et de fluidifier la vie de relation avec la République sœur de Gambie.


Natif de Sokone, je peux vous dire ce que représente, pour les populations concernées en premier, la réhabilitation de cette route. Juste pour vous donner l’état dans lequel cette route était avant, nous rappellerons que celle-ci n’a pas réfectionnée depuis 1998. A cela s’ajoute, dans le cadre du PUDC, l’ouverture de 102 linéaires de pistes de production à travers le département, l’électrification en cours d’une vingtaine de villages, la dotation de nombreuses localités d’équipements post-récoltes et de réduction de la pénibilité des travaux des femmes constituent une preuve supplémentaire de la considération du Président à l’égard de notre département. Concernant le volet hydraulique avec la 3ème phase du PUDC notamment, 16 forages et châteaux d’eau polarisant environ 200 villages ont été édifiés. Parmi ces ouvrages, on peut citer sans être exhaustif, ceux de Naassène et de Keur Birane Khoreidia dans la Commune de Niassène, de Passy dans la commune du même nom, de Keur Sambaré à Nioro Alassane Tall, de Ndiassane Saloum et Keur Yoro à Djilor, de Thiamène Birane et Taiba dans la Commune de Diossong, de Karang.


Dans ce même registre, l’une des réalisations les plus révolutionnaires a été consacrée aux îles du Saloum pour leur approvisionnement en eau potable. En effet, à partir de la conduite Notto-Ndiosmone-Palmarin, 72 km de tuyaux sous-marins et 42 km de tuyaux qui traversent les formations de mangroves et les marécages pour raccorder au réseau les populations des îles, ont été posés, sans oublier la construction du château d’eau de 2500 m3 et deux réservoirs de plusieurs dizaines de mètres cubes à Bassoul. Ainsi, 8 milliards ont-ils été investis pour sortir les populations de Baout, Ngadior, Diamniadio, Vélingara, Moundé, Djirnda, Niodior, Dionewar Diogane, Bassoul, Bassar, Thialane, Sourou, Sangako, Diambang, Djinack, Betenti, Missirah et Bossikang de leur soif.. Par ailleurs, nombre de communes du département ont bénéficié de moulin, de pileuses de mil, de batteuses de mil, de batteuses de riz, de broyeuses d’arachide et de presse-huile. Dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, le Campus de Toubacouta de l’Université du Sine Saloum El Hadji Ibrahima NIASS, abrite l’UFR Environnement, Biodiversité et Développement durable avec les Départements, environnement et développement durable, Aménagement du territoire et développement local, ainsi que l’institut mixte de recherche sur les changements climatiques.


Les populations vulnérables du département de Foundiougne ont également largement bénéficié de l’économie distributive du Président de la République à travers la Couverture Maladie Universelle et le Programme de Bourses de Sécurité familiale. Elles ne manquent pas d’ailleurs de le signifier à l’occasion des rencontres. Pour une fois disent-elles, elles qui se sont toujours senties exclues, ont bénéficié de l’appui direct de l’Etat pour faire face à certains besoins primaires. Le choix du terroir départemental pour abriter le champ du Président de la République est une autre illustration de l’affection dont jouit notre département par ce digne fils. Au total, rien qu’avec la construction du port et du pont, le butimage de la route Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone, le raccordement des îles du Saloum au réseau hydraulique, l’Etat a investi, en cinq ans à peine, environ 100 milliards FCFA au profit des populations du département de Foundiougne.


Cette estimation ne tient pas compte des ouvrages du PUDC et des réalisations des autres projets, programmes. Elle n’intègre pas non plus le nouveau programme PUMA qui permettra aux localités frontalières de Karang et de Keur Samba Guèye de bénéficier d’investissements conséquents.

Dakarflash6




1.Posté par Alphaconde le 02/07/2017 06:53
Le pouvoir et ses privilèges !!!! Latif est arrimé à Macky pieds et mains liés et attaché au cou.

Nouveau commentaire :