Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Retour sur les différents présidents de l’Assemblée nationale sénégalaise


DAKARFLASH-Ce dimanche, plus de 6 millions Sénégalais élisent les 165 députés de la 13ème législature. Ces députés vont à leur tour élire pour un an renouvelable, leur président qui siéger au perchoir de l’Assemblée nationale sise à la place Soweto, à Dakar. Depuis 1960, plusieurs personnalités ont eu à diriger l’Assemblée nationale du Sénégal sise à la place Soweto.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 29 Juillet 2017 || 162 partages || 0 commentaires

Lamine Guèye

Leader du Parti sénégalais d'action socialiste, Lamine Guèye, né le 20 septembre 1891 à Médine, dans le Soudan français, d’un père traitant originaire de Saint-Louis. Il dut député du Sénégal indépendant, puis Président de l’Assemblée nationale de 1960 jusqu’à sa mort, le 10 juin 1968.
 
 
Amadou Cissé Dia

A sa mort, Lamine Guèye fut remplacé par Amadou Cissé Dia, décrit comme un proche du président d’alors, Léopold Sédar Senghor. Né à Saint-Louis du Sénégal le 2 juin 915, il dirigera l’Assemblée nationale pendant 15 ans, de 1968 à 1983.

 
Habib Thiam

Après Cissé Dia, Habib Thiam hérite du perchoir en 1983, un poste qu’il quittera en 1984.
 

Daouda Sow
 
Thiam, ancien Premier ministre socialiste, cédera sa place à Daouda Sow le 12 avril 1984. Réélu le 6 avril 1988, il fait face à des troubles nés du succès contesté d’Abdou Diouf lors de l'élection présidentielle du 28 février 1988 qui entraîne une crise grave dans le pays.
 
Daouda Sow fait partie des personnes qui cherchent à préserver une certaine autonomie à l'égard d'un pouvoir de plus en plus hégémonique, et notamment à l'égard de Jean Collin, alors considéré comme le numéro deux du régime. Il est finalement contraint à la démission le 9 décembre 1988. Décédé en 2009 à l’âge de 73 ans, Daouda Sow qui fut plusieurs fois ministre, était un médecin-psychiatre de formation.



Abdoul Aziz Ndaw
 
Abdoul Aziz Ndaw remplace Daouda Sow et devient ainsi 5ème Président de l’Assemblée nationale. Secrétaire d’administration principal de classe exceptionnelle de formation, le natif de Mékhé (Tivaouane) fit son entrée pour la première fois dans l’Hémicycle de l’Assemblée Nationale, en qualité de député du département de Tivaouane, en 1973.

Il gravit tous les échelons en passant de vice-président de l’Assemblée Nationale, au poste de Questeur et de Président de l’Institution parlementaire.



 
Cheikh Abdoul Khadre Cissokho

Cheikh Abdoul Khadre Cissokho succède à Ndaw au perchoir de l’Assemblée nationale à partir de 1993. Avant la présidence de l’Assemblée nationale, il est nommé ministre du Développement rural et de l’Hydraulique en 1990, un poste qu'il conservera dans le gouvernement que forme Habib Thiam le 8 avril 1991, puis dans celui du 3 avril 1993.



Youssou Diagne

A partir de 2001, les Libéraux avec le régime du Parti démocratique sénégalais (Pds, vainqueur de la présidentielle de 2000 et des législatives de 2001) arrivent à la présidence e l’Assemblée nationale. Youssou Diagne ouvre le bal à l’issue des législatives de 2001. Presqu’un an plus tard, il sera contraint à la démission après avoir perdu les élections locales dans son fief de Ngaparou, sur la petite côte.
 
 

Pape Diop


Pendant ce temps, vainqueur de la ville de Dakar, Pape Diop, est promu président de l’Assemblée nationale. Il va occuper ce poste jusqu’après les législatives de 2007, remportées par le Pds. La tête de liste nationale d’alors, Macky Sall, également Premier ministre, sera élu président de l’Assemblée nationale.



Macky Sall

L’actuel président de la République accède au perchoir en 2007. Mais la rupture sera consommée avec Wade quand il cherchera à convoquer Karim Wade, fils du président de la République, pour une audition sur les travaux de l'ANOCI.

Face au refus de Macky de démissionner du perchoir, son mandat est réduit de cinq à un an. Il se voit ensuite contraint à la démission de tous ses mandats électifs, obtenus sous la bannière du Pds.
Mamadou Seck (2008-2012)

Après avoir poussé Macky Sall à la sortie, les Libéraux élisent Mamadou Seck, en 2008. Maire de Mbao (banlieue dakaroise), il avait auparavant, de mars 2001 à juin 2007, exercé diverses fonctions ministérielles : ministre de l’Équipement, des Transports terrestres et des Transports aériens, ministre de l’Économie et des Finances, ministre-conseiller à la Présidence de la République.
 
Il restera à son poste jusqu’en 2012.




Moustapha Niasse

Allié du président Macky Sall et tête de liste nationale de la coalition Benno Bokk Yakaar aux législatives de 2012, Niasse est élu le 30 juillet 2012 lors de la première session de la nouvelle Assemblée nationale sénégalaise issue des élections législatives du 1er juillet.
 
 
Leader politique, Niasse a été Premier ministre sous Abdoulaye Wade.
 

Dakarflash4



Nouveau commentaire :