Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Révélation de Papa Sow: “Un jour, Abass Ndoye m’avait appelé pour me demander de faire un sacrifice aux Parcelles assainies…”


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 27 Septembre 2016 || 37 Partages

Révélation de Papa Sow: “Un jour, Abass Ndoye m’avait appelé pour me demander de faire un sacrifice aux Parcelles assainies…”

Papa Sow parle enfin du combat Gris Bordeaux/Modou Lô. Le lutteur de Fass, qui n’a jamais voulu se prononcer sur son absence lors de ce combat, est sorti de son mutisme. Il s’est expliqué dans une interview accordée à nos confrères de Wiwsport exploité par Senego.

Le Puma de Fass se veut clair. Il est membre de l’écurie Fass mais ce n’est pas pour autant qu’il va oublier son quartier, Parcelles Assainies.”Je fais partie de Fass certes, mais j’habite aux Parcelles assainies. La lutte n’est qu’un sport et elle a une fin. Les voisins comptent beaucoup pour moi. Il me faut essayer de cultiver la paix avec eux et non attendre à la fin de ma carrière pour le faire. Je dis non. Je préfère le faire maintenant, car ils sont toujours derrière moi. Que ce soit dans la joie ou la peine ils sont toujours présents”, a-t-il témoigné. Selon lui, la lutte ne va jamais le mettre en mal avec ses voisins. “Je ne prendrai jamais le risque de tourner le dos à mes voisins des Parcelles, jamais”, a-t-il promis.

Papa Sow de faire dans la révélation: “lors du premier combat Gris Bordeaux-Modou Lô, j’ai beaucoup aidé mon partenaire d’écurie. Un jour, je me rappelle, le président Abass Ndoye m’avait appelé avant le combat pour me demander de faire un sacrifice aux Parcelles assainies car Gris va perdre par Ko. J’ai sorti mon argent pour le faire. Maintenant, cela n’en vaut plus la peine”.

Pour lui, Modou Lô est son jeune frère. “Il n’y a que la paix qui nous unit. S’il affronte un lutteur Fassois, je ne vais plus m’impliquer. Que ça plaise à certains ou pas, c’est ma décision. Lors de mes combats, la majorité de mes supporters viennent des Parcelles assainies. Ils pouvaient ne pas le faire et pourtant, ils l’ont fait à chaque combat. Donc, nous sommes des frères et rien de plus. Je suis est né à Fass et je suis le porte-drapeau de cette écurie. Mon père, mes frères et tous mes proches ont œuvré pour cette écurie. Je ne vais jamais ternir cela”.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :