Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Revue de presse Dakarflash : Les quotidiens à fond sur la réaction de Khalifa Sall sur sa convocation par le juge d’instruction


DAKARFLASH-La sortie, hier, du maire de Dakar, Khalifa Sall, sur sa convocation aujourd’hui par le doyen des juges dans l’affaire de la gestion de la caisse d’avance de la ville de Dakar.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 6 Mars 2017 || 257 partages || 0 commentaires

Le Quotidien constate une «séance d’explication en larmes» et écrit que «Khalifa encaisse d’avance».
 
«Audition devant le DJI cet après-midi-Khalifa prêt pour la prison», note L’As, soulignant qu’il a fondu en larmes.
 
Traitant de cette conférence de presse, L’Observateur faire état d’une «réponse au Procureur Serigne Bassirou Guèye» et des «larmes du dépité maire de Dakar».
 
«Le Procureur au lieu de dire la vérité à la presse, a tronqué les réponses de mon Daf. Macky connaît bien cette caisse, qu’on ne me pousse pas à parler», dit M. Sall dans le journal.
 
Pour Sud Quotidien, «Khalifa Sall charge et craque».
 
«Le Procureur n’a pas dit la vérité à la presse. Cette situation est fondamentalement, essentiellement, uniquement politique», poursuit le maire de Dakar.
 
Toutes choses qui font dire à nos confrères du journal EnQuête que «Khalifa craque» et a fondu en larmes au moment d’évoquer sa mère malade.
 
De son côté, Walfadjri informe que le marabout «Serigne Moustapha Sy (s’est érigé en) bouclier de Khalifa Sall».
 
La tournée économique du chef de l’Etat dans le Nord intéresse Le Soleil qui indique «70,8 milliards de f cfa pour l’assainissement de 10 villes».
 
En faits divers, L’As informe de cet accident qui a fait 15 morts à Saint-Louis.
 
Dans Le Soleil, le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, affirme, à propos des législatives : «Je ne suis candidat à rien».
 
LA REDACTION DE DAKARFRLASH
 
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Mai 2017 - 19:27 Le ramadan commencera samedi en France

Jeudi 25 Mai 2017 - 18:57 Vidéo - Le k.o du siécle