Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Revue de presse Dakarflash : Tanor Dieng et les Lions indomptables font les choux gras des quotidiens


DAKARFLASH-Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à Dakarflash insistent sur la sortie d’Ousmane Tanor Dieng contre le maire de Dakar, et sur la victoire des Lions indomptables en finale de la Can 2017.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 6 Février 2017 || 333 partages || 0 commentaires



Dans EnQuête, le Sg du Ps précise qu’ «il n’y a aucun règlement de compte politique au Ps».
 
De son côté, Le Quotidien se focalise sur sa réplique au maire de Dakar et constate une «Volée de bois vert contre Khalifa».
 
«C’est se tromper que de dire personne ne peut m’exclure», ajoute le patron des Verts.
 
Dans sa manchette, L’Observateur donne la parole à Me Ousmane Ngom qui dit au président de la république que «tant que vous ne réglez pas l’emploi des jeunes, vous n’aurez rien fait».
 
Le Dg de l’Artp, «Abdou Karim clarifie les Sall affaires» à la Une de L’Observateur.
 
«Nous n’avons donné de licence 4G à aucun opérateur. Nous de l’Apr, devons respect et considération au président Moustapha Niasse», indique M. Sall.
 
Stades met en exergue ce 5ème titre pour les Lions indomptables du Cameroun, vainqueurs hier de la Can 2017.
 
«Le Cameroun retrouve le toit de l’Afrique», écrit Walfadjri. L’Observateur voit «les Pharaons dans la sauce des Lions indomptables».
 
L’Observateur revient sur cet infanticide à Louga et révèle : «Engrossée par le frère de son défunt mari, la veuve accouche et enterre vivant son nouveau-né».
 
Dans sa rubrique «Tel Quel», le journal EnQuête parle d’Amoul Yaakar, agent de la circulation, qu’il décrit comme «la terreur des automobilistes».
 
«Je n’ai que deux minutes avec un chauffeur. Soit, il est en règle, je le laisse partir. Soit, il a commis une infraction, je le sanctionne», dit le policier, décrit aussi comme incorruptible.
 
«Elle est où l’indépendance du Sénégal ?», s’interroge Walfadjri, notant qu’ «après l’eau et le téléphone, la santé part à l’étranger».
 
Traitant de l’affaire Aser-Myna Distribution, Libération fait état d’un «carnage financier autour de 71 millions».
 
Selon le journal, l’Armp taille en pièces la convention signée entre les deux parties et fait de grosses révélations. «La Bank of Africa au cœur des micmacs», ajoutent nos confrères.

 
LA REDACTION DE DAKARFLASH
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :