Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Revue de presse de DakarFlash: La nomination d’Aliou Sall à la Cdc bouscule les autres sujets dans les quotidiens


DAKARFLASH-La presse sénégalaise parue mercredi continue de traiter de la nomination d’Aliou Sall, frère du Chef de l’Etat, au poste de Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 13 Septembre 2017 || 161 partages || 0 commentaires

Revue de presse de DakarFlash: La nomination d’Aliou Sall à la Cdc bouscule les autres sujets dans les quotidiens
Le Quotidien donne la parole à Malick Gakou, leader du Grand parti, qui estime que cette nomination d’Aliou Sall est «un attentat contre les intérêts de la nation».
 
«C’est une déclaration de guerre contre les intérêts du Sénégal», poursuit-il dans Vox Populi.
 
Toutes choses qui font dire à EnQuête que cette nomination d’Aliou Sall à la caisse de consignations est un «casse-tête pour son frère».
 
Selon nos confrères, le cumul des postes d’Aliou Sall indispose politiquement son grand-frère de Président.
 
«Sa nomination à la Cdc donne du grain à moudre à ceux qui dénoncent la présence de la famille Sall et Faye dans les affaires de l’Etat», ajoute EnQuête.
 
Dans L’As, Farba Ngom, député de la mouvance présidentielle estime que «Aliou Sall a une double légitimité».
 
Direct-Info parle du Dg sortant de la Caisse des dépôts et consignations et note : «Thierno Seydou Niane, un as de l’économie».
 
Nos confrères de Vox Populi reviennent sur l’appel au dialogue politique autour du chef de l’opposition et de la limitation des candidatures et renseignent que «Macky met la pression…»
 
«Nous avons besoin de nous parler, puisque nous avons forcément des sujets qu’il nous faut régler. On ne peut pas aller à la présidentielle avec autant de candidats ou une cinquantaine, on ne pourra plus voter», affirme Macky Sall.
 
Suite au remaniement avec les revendications régionalistes et la levée de boucliers  qu’il a suscitées, Sud Quotidien note : «Macky, à l’épreuve du partage du pouvoir».
 
Pour mettre fin à cela, le professeur Amadou Kah demande au président de faire preuve de beaucoup d’autorité.
 
Les promesses non tenues du Chef d l’Etat intéressent Walfadjri qui écrit que «le président Sall contredit le candidat Macky».
 
Pourtant, dans L’As, Farba Ngom affirme que «Macky doit servi d’exemple aux frustrés» de la formation du nouveau Gouvernement.
 
«On doit être discipliné, la nomination est une affaire de chance», indique Farba Ngom qui prend la défense de Macky à la Une de L’Observateur.
 
«Une réelle conviction politique ne peut être arrimée à un poste. La première dame ne mène pas de combat par procuration. Je comprends l’amertume de ceux qui n’ont pas été reconduits, mais je ne peux pas tolérer leur démarche», soutient le député.
 
LA REDACTION DE DAKARFLASH
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :