Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Revue de presse de DakarFlash: Le retour de l’ambassadeur sénégalais à Doha parmi les sujets en exergue


DAKARFLASH- L’actualité diplomatique avec le retour de l’ambassadeur du Sénégal, Mamadou Sylla Sall, à Doha, après trois mois de consultation, est parmi les sujets à la Une des quotidiens.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 22 Août 2017 || 143 partages || 0 commentaires

«Dakar renoue avec Doha : Retour à la case de départ !», s’exclame le journal EnQuête.
 
Il souligne que le Sénégal a décidé, hier, après trois mois de consultation, du retour de son ambassadeur à son poste au Qatar.
 
«L’ambassadeur sénégalais retourne à Doha», note Le Quotidien. Sud Quotidien précise que «Mamadou Sylla Sall retourne à Doha».
 
«L’ambassadeur du Sénégal regagne son poste au Qatar», renchérit Le Soleil.
 
Ce journal informe à sa Une de la «construction de trois nouveaux lycées à Dakar», notamment à Ngor, Grand-Yoff et aux Parcelles assainies.
 
Libération informe de cette réquisition aux fins d’incarcération et révèle que «le Sg des imams et oulémas (est) déposé à Rebeuss». Nos confrères précisent que la DIC a directement remis l’imam Oumar Diène à l’administration pénitentiaire.
 
 La scission chez les Jallarbistes occupe la Une du Quotidien qui note des «lignes divergentes» chez les camardes du professeur Abdoulaye Bathily.
 
Dans ce journal, Moussa Sarr, porte-parole de la Ligue démocratique précise que «les textes du parti prévoient pas la création de mouvement».
 
Toutes choses qui poussent L’Observateur à écrire que «les frondeurs de la Ld vont vers l’exclusion».
 
Le Témoin s’intéresse à l’ex-président, à Dakar depuis les législatives, et note que voulant éviter la Tabaski à Dakar, «Abdoulaye Wade : Un retour imminent à Versailles».
 
«Venu sauver le Parti démocratique sénégalais (Pds) aux législatives, il est chassé par un autre Pds (Parti de la demande sociale)», renseigne le journal.
 
Pour une victoire à tous les coups en 2019, Walfadjri parle de «Macky et la stratégie de la terre brûlée» qui veut «liquider les adversaires et casser les alliés».
 
Mais selon un analyste, «une surprise est bien possible» à la présidentielle de 2019.
 
«Augustin Tine crache du feu» dans L’Obs et estime qu’«il est dangereux de prendre les Sénégalais pour des demeurés».
 
«Le sophisme d’Idrissa Seck, sa vanité et s mégalomanie ont été démasqués. J’ai tourné la page du limogeage de Thierno Alassane Sall qui n’est pas une démission pour plus de précision», affirme le ministre des Forces armées, Augustin Tine.
 
En matière de lutte contre le terrorisme, il propose une harmonisation des stratégies communes.
 
LA REDACTION DE DAKARFLASH
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :