Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Risque de "guerre civile" en Pologne


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 18 Décembre 2015 || 17 Partages

Risque de "guerre civile" en Pologne

L'ancien président polonais et chef historique du mouvement Solidarité Lech Walesa a mis en garde les conservateurs du parti Droit et Justice (PiS) arrivés au pouvoir il y a un mois contre un risque de "guerre civile" en Pologne, dans une interview à la télévision publique jeudi soir.

Certes, "il faut changer des choses. Ils (les conservateurs) ont raison sur beaucoup de points. Mais non de cette manière-ci", a déclaré le prix Nobel de la Paix en référence aux dernières lois express de la nouvelle majorité visant à changer le fonctionnement du Tribunal constitutionnel et sa composition.

"Il faut faire (NDLR les réformes) de manière ouverte et démocratique. Et non d'une manière brutale. Ca, il faut qu'ils le changent", a-t-il dit. "S'ils ne le font pas, je les mets en garde, notez le bien: ça va se terminer par une guerre civile".

M. Walesa a ajouté qu'il ferait "tout pour que cela ne se produise pas". "Je vais essayer de convaincre ces gens. Ce sont bien mes anciens collègues, je ne voudrais pas me ranger contre eux", a déclaré l'ancien président. En 1990, il avait pour conseillers à la présidence, avant de se brouiller avec eux, Jaroslaw Kaczynski, actuel chef du PiS, et son frère jumeau Lech, tué en 2010 dans l'accident de son avion présidentiel à Smolensk (Russie).

"Je commence à avoir honte pour ce choix démocratique" des Polonais, qui ont porté le candidat du PiS Andrzej Duda à la présidence du pays le 24 mai et donné au parti PiS la majorité parlementaire aux élections législatives du 25 octobre. "Je ne manquerai pas de le dire à l'étranger", a-t-il déclaré.

Un mois après l'arrivée au pouvoir des conservateurs de Jaroslaw Kaczynski, la Pologne est en pleine crise politique autour de la nomination des juges du Tribunal constitutionnel. La nomination par le PiS de cinq juges de son choix a suscité une vague de critiques de l'opposition, de médias et de simples citoyens.

7sur7


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >