Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Rocky Balboa / Bombardier ficelé


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 29 Octobre 2015 || 91 Partages

Rocky Balboa / Bombardier ficelé
DakarFlashNEWS - Rocky Balboa n'aura pas fait le déplacement pour plusieurs semaines au Sénégal pour rien. Le lutteur suisse d'origine sénégalaise a obtenu ce qu'il cherchait depuis longtemps : son combat contre Bombardier est ficelé par Mansour Aw. 

C’est pendant que les inquiétudes commençaient à s’installer par rapports aux combats VIP que la situation a été décantée de la façon la plus vraisemblable possible. Comme la structure Soubatel l’avait fait la défunte saison en prenant tout le monde au dépourvu pour ficeler Modou Lo / Bombardier, c’est Serigne Mansour Aw qui aura été le « messie » de la saison 2015-2016 en décrochant le choc royal.

Le président du Mouvement républicain et des tailleurs et stylistes professionnels du Sénégal et de la Diaspora a décroché hier, le gros lot. Après vérifications auprès des deux camps, celui de Rocky Balboa confirmait que tout est OK alors que celui de Mbour expliquait qu’un accord était trouvé et qu’il ne restait qu’à recevoir les avances sur cachet.

Mais le promoteur Mansour Aw met tout au clair. « Je vous confirme que le combat est bel et bien ficelé. Ce sera en aller et retour. Mais, pour le moment, on s’est accordé sur l’aller qui aura lieu en Suisse. Pour le retour, on verra plus tard. D’ailleurs, le face-à-face aura lieu dans la semaine. En effet, Rocky doit rentrer en Suisse. Il n’attendit que ça. Le combat porte le drapeau de Sénégal émergent », précise le promoteur.

Interrogé sur les cachets, Mansour Aw n’a pas voulu aller plus loin. « Effectivement, j’ai payé plus de 50 millions. Mais je ne peux vous dire si j’ai atteint les 100 millions. Pour dire vrai, cela n’a pas été facile ».

sunulamb

 

 

 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 18:27 Mame Biram Diouf reconverti à un poste surprenant

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:42 Blessure: Diao K. Baldé au régime spécial