Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



SÉNÉGAL AIRLINES: Macky Sall invité à mettre fin à la bamboula du Dg


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 9 Janvier 2016 || 35 Partages

SÉNÉGAL AIRLINES: Macky Sall invité à mettre fin à la bamboula du Dg
La compagnie nationale, Sénégal Airlines, est toujours dans une zone de turbulences. En effet, la société souffre de plusieurs maux : mauvaise gestion, retard des salaires et manque criard d’avions, entre autres. Fort de ce constat, l’intersyndicale invite le président de la République Macky Sall à se séparer de l’actuel Directeur général. En conférence de presse, hier, Moustapha Diakhaté, Coordonnateur de la structure et ses collègues ont remis le couteau dans la plaie de la gestion catastrophique de la boite. Selon le Coordonnateur M. Diakhaté, « la responsabilité des deux est largement engagée dans cette faillite de toutes les politiques (sociale, commerciale, financière, technique et opérationnelle) mises en œuvre ou de l’absence tout simplement de politique, stratégie et de vision ». Les syndicalistes de renchérir : « Le tâtonnement et le pilotage à vue érigés en règle et en mode de gestion sont dus à la définition de programme sans étude de marché sérieuse au préalable et l’absence de concertation et d’ambition dans la définition de la flotte avion ». La Direction générale est clouée au pilori pour son « manque de transparence et d’absence d’appel d’offres dans la location des avions et dans l’attribution de certains marchés importants (location d’avions à ACIM) ». Une gestion catastrophique Se souvenant de l’épopée florissante de 2011, date de l’avènement de Sénégal Airlines, M. Diakhaté a cité, entre autres, les bonnes affaires notamment la flotte avec 4 avions, la vente de 11.5 milliards à 18.5 milliards F Cfa entre 2011 et 2013, 30% de l’aéroportuaire, 15 destinations et 250 salariés, réprouve un sentiment de frustration de l’état actuel de la société. À l’en croire, tous ces acquis ont été annihilés par une Direction générale sans ambition pour l’essor de la compagnie. Très remonté par l’attitude et la gestion de Sénégal Airlines, le syndicaliste pointe un doigt accusateur sur les deux Directeurs généraux. Le chômage technique qui frappe une centaine de jeunes employés depuis plus de 6 mois et en passe d’être prorogé, amplifiant la tension entre collège des délégués et la Direction générale. Pour Jean Louis Ndiaye, représentant des pilotes, la situation de ces jeunes est gravissime d’où l’urgence du président Macky Sall à réagir pour mettre fin aux dérives du Directeur général. « Nous ne pouvons pas encore résister à six mois de chômage technique de plus. Nous voulons la justice et l’équité », peste-t-il. Avant d’ajouter : « Ceux qui sont en chômage technique n’ont pas 100 mille francs par mois ». 61 milliards de perte en 5 ans d’exploitation Selon Moustapha Diakhaté, Coordonnateur dudit collège des syndicats, la compagnie a cumulé, durant ces 5 années d’exploitation, des pertes à hauteur de 61 milliards F Cfa, compte non tenu de l’année 2015. Avant d’expliquer qu’en janvier 2011, Sénégal Airlines disposait de 4 flottes d’avions dont 3 Airbus A320 et un ATR42, d’une vente de 11.5 à 18.5 milliards F Cfa entre 2011 et 2013, de 30% d’activités aéroportuaires, de 15 destinations et un personnel de 250 salariés. Mais, aujourd’hui, la compagnie ne compte qu’un seul avion de 50 places de type ERJ145 loué à la société Transair. La vente se situe, aujourd’hui, à moins de 100 millions F Cfa, avec moins de 5 % de l’activité aéroportuaire, 3 destinations, à savoir : Ziguinchor, Bissau et Praia, 4 mois d’arriérés de salaire et une mise en chômage technique d’une centaine de salariés pour une durée d’un an. Macky Sall invité à agir Dans la même dynamique, M. Diakhaté appelle à la sensibilité du président de la République, Macky Sall, qui défend l’emploi des jeunes dans son programme Plan Sénégal émergent (Pse). « Nous n’allons pas accepter que l’emploi de ces jeunes soit menacé au moment où on parle de Pse », avertit-il. Pour lui, la « situation à Sénégal Airlines ressemble à un règlement de comptes ». Car, déplore-il, « Le Directeur général veut se séparer des personnes gênantes ». Toujours selon les syndicalistes, « la compagnie doit 4 mois de salaire à des employés ». La mort dans l’âme, ces responsables syndicaux se disent prêts à faire face à l’injustice que subissent ses membres depuis belle lurette. « Nous n’allons pas accepter », menace M. Diakhaté. Créée en 2011, le remplaçant d’Air Sénégal International a soufflé à ce mois de janvier 2016, ses cinq ans. Un anniversaire pas comme les autres, vu la situation délétère qui prévaut dans cette compagnie dont les responsables syndicaux sont en bisbilles depuis quelques mois avec la Direction générale. Ibrahima Khalil DIEME - See more at: http://www.rewmi.com/senegal-airlines-macky-sall-invite-a-mettre-fin-a-la-bamboula-du-dg.html#sthash.dDNZnoud.dpuf

Dakarflash2



Nouveau commentaire :