Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



SERIGNE M'BACKE N'DIAYE : « Jammeh danse la salsa, qu’il paie pour les fautes commises… Le candidat de la CLP, c’est Macky...! Wade n’a pas (...) »


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 15 Mai 2016 || 1681 Partages

Invité du Grand Jury, Serigne M'backé N'diaye n’a point été tendre avec Yayah Jammeh qui a causé, selon lui, beaucoup de torts à l’excellence des relations de bon voisinage entre le Sénégal et la Gambie. Le patron de la « Convergence libérale et Patriotique » d’estimer plus qu’urgent de faire payer à Jammeh pour « toutes les fautes qu’il a commises. » Parmi celles-ci, il citera le fait qu’il ait manqué de respect aux Présidents Diouf et Wade, mais aussi qu’il ait provoqué le blocus de la frontière Sénégalo-gambienne.  
Serigne M'backé N'diaye de s’offusquer en ces termes : « Il s’est permis d’insulter les dirigeants que nous nous sommes choisis... par rapport au blocus, il fait un pas en avant, deux as en arrière… il danse de la Salsa, de l’ancienne Salsa d’ailleurs », ajoute-t-il ironiquement. Il se félicitera de la fermeté dont a fait montre le gouvernement. Pour lui, c’est cette conduite non complaisante qui a fait plier Yaya Jammeh. « La fermeté du Gouvernement a fini par payer. Elle a obligé Yaya Jammeh à venir négocier à Dakar. » 
  
Interpellé sur ses accointances politiques avec le Président Macky Sall, Serigne M'backé ne s’en cache pas. Le Président Macky Sall a été le candidat choisi par son parti pour 2019, même s’il s’abstient encore d’intégrer l’Apr. Cette décision, explique-t-il, s’inscrit dans une certaine logique. Pour lui, il s’agit de veiller à la matérialisation du souhait de Wade de laisser trôner au pouvoir la famille libérale pendant 50 ans encore. Il réaffirmera son attachement à Wade qu’il considère comme le chef incontestable de l’opposition. Serigne Mbacké retient que ce statut, si accepté par le Pape du Sopi, faciliterait son rapprochement avec le Président Macky Sall.  
Sans oser l’avouer ouvertement, Serigne Mbacké, par rapport au référendum, doutera de la volonté de Wade de contrer le projet de révision constitutionnelle. « A l’en croire, Wade n’a pas voulu financier la campagne du référendum », prétextant avoir été victime de vol. 
  
Dans une autre rubrique, Serigne M'backé N'diaye invitera la classe politique à être conséquente avec le peuple Sénégalais qui est en avance sur elle.

Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 15/05/2016 17:15
Je reviens sur Yayah Jammeh. Pas de médiation. Pas de perte de temps avec le tyran au chapelet kilométrique qui martyrise nos frères Gambiens. Supplions Macky de ne pas répondre aux pitreries du Dof de Banjul.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >