Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



SURFACTURATIONS, DÉTOURNEMENTS ET CONTREVÉRITÉS : Le maire de Niakhène et l’ex-Pcr devant l’Ofnac ?


La sortie médiatique de Serigne Ibra Diakhaté, ex-président de la communauté rurale de Niakhène, dans le département de Tivavouane, vantant ses mérites et prouesses réalisées durant son mandat est loin de concéder au nouveau maire Moustapha Sylla un sommeil tranquille. Ce dernier dit, en effet, être tombé des nues en prenant connaissance des allégations de son prédécesseur.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 1 Mai 2016 || 352 Partages

ALLÉGATIONS DE L’EX- PCR 
  
De communauté rurale, Niakhène est passée commune avec l’entrée en vigueur de l’acte 3 de la décentralisation. Située à plus d’une dizaine de kilomètres de Thilmaka, Niakhène est une localité qui compte environ 11 000 âmes et 62 villages. Dans une déclaration à la presse, Serigne Ibra Diakhaté, ex-président de la communauté rurale a affirmé avoir laissé dans les caisses plus de 40 millions de francs Cfa. Cela ne l’a pas empêché de faire, au courant de son mandat qui va de 2000 à 2014, des réalisations financièrement évaluées à 400 millions de francs. Mieux, il a aussi doté et renforcé en adductions d’eau potable l’ensemble des 62 villages alors qu’avant 2000? seuls 16 d’entre ces villages en disposaient. Serigne Ibra Diakhaté dira détenir les preuves de ses allégations. 
  
CONTREVÉRITÉSSURFACTURATIONS ET DÉTOURNEMENTS 
  
  
Pour Moustapha Sylla, nouveau maire de Niakhène, les propos de son prédécesseur ne reposent sur  rien de sérieux. Les chiffres sont inexacts et procèdent de manipulations ostensibles.  Parlant des 40 millions laissés en caisse, l’édile balaie d’un revers de main. Pour lui, dans les caisses, il y avait ni plus ni moins que 3 millions 180 mille. Il s’agit, dans le détail de 382 000 francs du budget d’ fonctionnement et d’1 million 779 000 francs de celui d’investissement. Ceci est reflété, dit-il,  par la situation de trésorerie envoyée tous les mois par le trésor public en date du 30 juin 2014. « Une partie de cet argent a d’ailleurs servi à payer les rémunérations de l’ancien Pcr, des deux vice-Pcr  et de l’Ascom pour les mois de juin et juillet. » Moustapha Sylla de marteler qu’Ibra Diakhaté a, plutôt, laissé sur place de grosses dettes. « L’entreprise qui a réalisé la piste Niakhène- Médina Asta, et Beyti Seck- Ndémène, on lui doit 26 millions. Tout comme l’entreprise qui a réalisé les magasins de stockage de Darou Niakhène et de Khouma Samaané à qui nous devons 524 500 francs. » 
  
Moustapha Sylla fera aussi part de surfacturations au passif de son prédécesseur. « Il a dit qu’il a doté en adduction d’eau plus de 40 vilages. Seuls 10 villages ont bénéficié d’adduction d’eau sous son magistère. Il s’agit des villages de Ramatou et Keur Balla qui en ont profité pour un coût de 6 millions 300 mille, des villages de Mbana et de Santhiou Ndila pour un coût de 10 millions 200 mille. Je rappelle que le linéaire est de 1 725 mètres.  Pour ce qui est des villages de Ndémène, Maka Mor Khary, Keur Youga, Niakhène Diama, sur  un linéaire maximum de 5 kilomètres, il dit avoir dépensé 30 millions. La construction et l’équipement du poste de santé de Khawlou ont été faits à hauteur de 17 millions. La clôture de ce même poste de santé a été facturée à hauteur de 6 millions 700 mille sur un linéaire de 140 mètres, alors que nous avons clôturé l’école élémentaire de Niakhène sur un linéaire de 400 mètres à 7 millions de francs ». Moustapha Sylla de dénoncer, par ailleurs, le coût des moulins à mil. « Il a dit qu’il a acheté des moulins à mil à 2 millions 500 mille alors que ces mêmes machines accouplées à des batteuses ont été achetées par mon équipe à 1 million 14 000  francs Ttc.  
  
  
DROIT VERS L’OFNAC ? 
Pour Moustapha Sylla, une plainte à l‘Ofnac ne fait pas partie de ses priorités. « J’ai dit à mon équipe de se concentrer sur le travail qui nous est confié par les populations. Toutefois, pour le moment, rien n’est écarté car je signale que nous avons le dossier et dans ce dossier il y a des détournements. En effet, des marchés ont été soumissionnés alors que les produits n’ont jamais été livrés. Il en est de même pour certaines dépenses faites alors que les réalisations attendues sont encore invisibles. J’ai entendu des jeunes du mouvement «  Takhawou Niakhène  jotna » dira qu’ils iront à l’Ofnac. » Autant dire qu’entre Ibra Diakhaté et Moustapha Sylla, la guerre démarre...

dakaractu

Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 12:27 Le président Sall est arrivé à Tivaouane