Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Sécurité routière : la suppression des « versailles » suggérée


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 23 Décembre 2016 || 642 partages || 0 commentaires

Les autorités doivent supprimer les sièges intermédiaires bricolés dans les véhicules de transport en commun, communément dénommés ‘’versailles’’, a indiqué Modou Kaïré, secrétaire général régional de l’Union des routiers du Sénégal (URS).

‘’Il faut supprimer les ‘transportins’, ce qu’on appelle communément ‘versailles’ ; reconnaissons que l’Etat y est pour quelque chose’’, a dit M. Kaïré, en marge d’une réunion d’information sur la réforme des transports routiers, rapporte l’agence de presse sénégalaise.

Présidée par le gouverneur de la région de Tambacounda, cette rencontre était organisée à l’intention des acteurs du transport et des forces de sécurité, notamment.

Les concessionnaires livrent les bus avec un nombre précis de places, mais les transporteurs en augmentent d’autres, a-t-il fait remarquer, pour le déplorer, avant d’ajouter : ‘’il n’y a qu’au Sénégal où on voit des ‘versailles’ ‘’.

Pour lui, c’est un des nombreux points à discuter, avant d’envisager l’introduction du permis à points, une des composantes de la réforme. ‘’C’est quelque chose qui dérange, a-t-il poursuivi, ça augmente le nombre de passagers à bord du véhicule et (en cas d’accident) ça peut augmenter le nombre de blessés ou de morts’’.

Soulignant l’importance de ‘’laisser un espace de flexibilité’’, pour permettre aux passagers, en cas de choc, de pouvoir s’y réfugier, il a relevé que c’est une forme de ‘’surcharge de passagers légalisée’’, même si c’est de manière ‘’déguisée’’. Les porte-bagages doivent aussi être règlementés, a-t-il affirmé.

Tout en admettant la possibilité qu’il puisse y avoir des porte-bagages, il a estimé qu’il faut limiter le nombre de bagages qui sont chargés dans les véhicules. Malgré l’existence d’un règlement sur la surcharge, des véhicules qui y contreviennent, voyagent avec un trop-plein de bagages sur de longues distances, sans être inquiétés, tant qu’ils ne font pas d’accident, bien qu’ils dépassent de nombreux postes de contrôle le long de la route.

Il a invité les autorités à résoudre le problème des transports routiers ‘’dans sa totalité’’, et à ne pas mettre toutes les causes d’accident sur le dos des acteurs des transports en commun, en laissant de côté les particuliers.

En outre, il a évoqué les nombreux postes de contrôle sur la route qui ‘’énervent les chauffeurs’’, proposant l’érection de postes où seraient regroupés tous les services, pour des contrôles ‘’sérieux et efficaces’’, afin que les conducteurs puissent ‘’’rouler sur des centaines de kilomètres, sans être inquiétés’’. Ces postes regroupés permettraient d’éviter les retards, sources d’énervement et de réduire les risques de corruption, a-t-il dit.

Senego


DakarFlash3



Nouveau commentaire :