Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Sénégal - Mali : Une bataille mystique intense hier à Yaoundé


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 2 Octobre 2015 || 475 Partages

Sénégal-Mali en quart de finale de l’Afrobasket 2015, à Yaoundé, au Cameroun, hier, un match vraiment… mystique. Eh oui ! Si la bataille a été rude sur le parquet du Palais des sports de Yaoundé entre «Lionnes» et «Aigles», avec au finish une belle victoire et une revanche des Sénégalaises sur les Maliennes (57-38), elle a été tout aussi palpitante sur cet autre terrain qu’est le mystique. 

Des «xons», il y a en eu, hier, à Yaoundé. Et beaucoup même, comme a pu le constater « le Populaire ». La bataille mystique a commencé dès l’hôtel. En effet, Sénégalaises et Maliennes qui partagent le même site d’hébergement, l’hôtel «Les députés» de Yaoundé, ont engagé le match sur place. Sorties très tôt pour rallier le stade, les Maliennes ont déversé des potions mystiques, genre «safara» devant la porte de l’hôtel. Par là même où devaient passer les Sénégalaises. 
Et comme nos compatriotes ne sont jamais les derniers en matière de «xons», ils ont vite faite de lancer des contre-mesures. Tapha Guèye et ses joueuses ont renoncé à passer par la porte principale de l’hôtel et ont donc trouvé une porte dérobée située au bout du restaurant pour sortir par-là, déjouant ainsi les plans des Maliennes. Mais ce n’était là que la première mi-temps du match.

Car au stade aussi, on allait remettre ça. Parce qu’arrivées au stade, les «Lionnes» dont le vestiaire était situé dans le même couloir que celui des «Aigles» ont trouvé que ces dernières qui les avaient précédées sur les lieux avaient encore placé des mines devant la porte. Il y avait là aussi des «safara» (eau bénite) qui étaient déversés et d’autres choses qui étaient déposées. Les Sénégalaises ont refusé de mettre le pied dans le vestiaire en passant sur ces choses et sont allées quérir les responsables de l’organisation pour qu’ils constatent de visu tout ça, avant d’exiger un autre vestiaire. 

Puisqu'il n'y a que quatre vestiaires et que les deux autres étaient occupés par le Nigeria et le Mozambique, les organisateurs ont demandé aux «Lionnes» d’attendre que les deux pays qui s’affrontaient sur le parquet à ce moment-là terminent pour leur céder un vestiaire. Tapha Guèye et ses joueuses sont allés attendre dans les tribunes, avant de disposer d’un vestiaire, à la fin. C’était la fin du match mystique. D’ailleurs, après cela, à la mi-temps de Sénégal-Mali, le président de la Fédé malienne qui passait devant le vestiaire des «Lionnes», constatant la situation, de lancer : «Mais, elles ont changé de vestiaires. Ah ça…». Un cri de stupéfaction qui en dit long sur les espoirs déçus côté malien. Et quand on vous dit que durant le 3e quart-temps le Mali n’a pas inscrit un seul panier. Soit 10 minutes pour 0 point marqué, un fait rare, pour ne pas dire inédit à ce niveau de la compétition, il y a de quoi être désabusé, si on est Malien… 

Le Populaire 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:42 Blessure: Diao K. Baldé au régime spécial