Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Sénégalais rapatriés des Etats-Unis, cette confession poignante d’un « Modou-Modou » malheureux


Le rapatriement des sénégalais des Etats-Unis au Sénégal cache un grand mystère. En effet, avant d’être extradés au Sénégal, ces «Modou-Modou» ont fait le tour de l’Amérique du sud : Costa-Rica, Pérou, Bolivie, Colombie et même quand ils entrent dans ces pays ils sont directement conduits en prison. Un des exfiltrés raconte son calvaire.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 16 Mars 2017 || 1436 partages || 0 commentaires

 

«Nous avons fait un long parcours avant d’entrer en Amérique. Nous étions au Brésil et nous sommes passés par beaucoup d’autres pays comme Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie, Panama, Costa-Rica, Nicaragua, Honduras, Guatemala, Mexico, pour enfin déboucher aux Etats-Unis. Et du Brésil aux Etats-Unis j’ai fait six mois, il y a eu d’autres par contre qui ont fait huit voire neuf mois. Je suis rentré aux Etats Unis par Mexico dans la frontière de Texas«, dit l’homme fraîchement rapatrié.

Après qu’il ait fait ce long parcours, il a réussi à entrer aux Etats-Unis, là où son calvaire atteignit son apogée. «Dès que je suis rentré, les policiers m’ont cueilli et j’ai été condamné à une peine d’emprisonnement d’un mois. Delà on m’a transféré dans une autre prison à New York et là aussi j’ai fait cinq mois. Au terme de mon incarcération, les autorités policières avaient même appelé mon tuteur qui devait m’accueillir. Ils avaient aussi fixé la date de ma sortie. Tout était fin prêt pour que je commence une nouvelle vie aux Etats-Unis. Mais malheureusement, cette date a coïncidé avec l’élection de Donald Trump qui a décidé de notre rapatriement. Je n’ai même pas eu ni le temps ni l’occasion de travailler encore moins de voir comment étaient les Etats-Unis. Ils m’ont sorti de prison, direction le Sénégal» narre-t-il.

Les rapatriés pointent un doigt accusateur envers l’Etat du Sénégal «car, disent-ils, seuls des sénégalais ont été rapatriés».


Dakarflash6



Nouveau commentaire :