Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Série d’évasions spectaculaires : La saga de «Boy djinné», le Michael Scotfield sénégalais


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 9 Janvier 2016 || 149 Partages

Série d’évasions spectaculaires : La saga de «Boy djinné», le Michael Scotfield sénégalais
Courant 2009, l'hôtel Lagon 1 est secoué par une rocambolesque affaire de vol. Des techniciens chinois venus à Dakar pour le montage de la cimenterie du groupe Dangote n’y comprennent rien lorsque, de retour dans leurs chambres, ils remarquent que tout avait été «nettoyé». Argent, ordinateurs, appareils électroniques... Tout avait disparu comme par enchantement, de même que les plans de la future usine.
C’est dans ce contexte que le commissaire Malick Mbengue, alors patron de la Division des investigations criminelles (Dic), est saisi pour élucider le mystère. Qui plus, Dangotee redoutait sérieusement que le vol soit commandité par ses potentiels concurrents. Quand ils descendent sur les lieux, aux fins de constat, les enquêteurs sont presque en admiration devant le modus opeerandi des cambrioleurs qui étaient entrés dans les chambres en passant par la...climatisation. Après plusieurs jours d’investigations, les enquêteurs mettent la main sur les receleurs et remontent à certains membres du gang.
Ces derniers balancent Baye Modou Fall comme étant le cerveau de l’opération. Une chasse à l’homme est ouverte pour mettre la main sur celui qui ne tardera pas à tomber.
La procédure bouclée, il est mis à la disposition du procureur de la République. A la suite d’un retour de parquet, il est envoyé au commissariat central de Dakar.
Mais coup de théâtre : Modou Fall se fait la belle. L’affaire crée un malaise au sommet de la police. Le commissaire Malick Mbengue et ses hommes de la Dic sont dans tous leurs états. Plusieurs policiers du commissariat central sont entendus à la Brigade des affaires générales (Bag) alors sous la coupe de Adramé Sarr.

Le policier de garde jure que le fugitif s’était transformé en... margouillat

Une semaine après son évasion, Baye Modou Fall tombe encore. Repris par la DIC, il est encore déféré et écroué au commissariat central. Pour éviter tout risque de fuite, il est menotté à un barreau de la cellule. Mais voilà que le lendemain, ces menottes sont retrouvées pendantes dans la cellule alors qu’il disparaissait une seconde fois en moins de dix jours.
Le policier de garde, interrogé par la Bag livre aux enquêteurs une version pour le moins tirée par les cheveux : il jure que Modou Fall s’était transformé en...margouillat le soir de son évasion. Les hommes du commissaire Adramé Sarr doutent sérieusement de cette version tendant à donner des pouvoirs mystiques à celui qui est né en 1985.
En fait, c’était la troisième fois que Baye Modou Fall qui s’est auto-surnommé «Boy Djinné» s’évadait du commissariat central de Dakar.
Avant le cambriolage perpétré au Lagon, il avait été arrêté en flagrant délit par la Sûreté urbaine (Su) de Dakar alors qu’il «visitait» un magasin à Petersen. Lorsque les policiers avaient débarqué sur les lieux, il s’était caché sous une voiture garée devant le magasin.
Placé en garde à vue, il s’était évadé du commissariat central avant d’être interpellé par la Dic. Après plusieurs mois de détention, il va recouvrer la liberté mais c’était pour récidiver.
Et cette fois-ci, la bande qu’il a formée n’hésite pas à utiliser des armes à feu. En effet, elle ouvrira le feu lors du cambriolage du magasin d’un Chinois qui a mal tourné. Ensuite, la bande agressera, en tirant en l’air, un couple d’européens devant la Graine d’Or aux Almadies.
Elle fera main basse sur le véhicule du couple de marque Ford qu’elle revendra à Bissau. On était en 2012 et Baye Modou Fall et ses complices dont Demba Diatta seront encore arrêtés. 
Il faut dire qu’à la suite de sa troisième évasion du commissariat central, «Boy djinné» avait déjà perpétré, avec une autre bande, plusieurs cambriolages à Mbour avant de poser ses valises à Ziguinchor où il sera interpellé pour les mêmes faits.
Il sera placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de la même localité. L’information est aussitôt transmise à la Dic qui monte une équipe pour aller le «récupérer» dans le sud du Sénégal. Alors que les éléments de la Dic étaient en route, ils apprennent que Modou Fall venait, pour la énième fois, de se tailler de la prison. C’est la déception totale.

Il a été placé sous mandat de dépôt, hier

Ce n’est qu’en février 2009, lors du Grand Magal de Touba que Baye Modou Fall sera arrêté (encore) par la Dic et conduit sur Dakar. Lors de son interpellation, ce passionné de véhicules de luxe, était à bord d’une rutilante voiture de marque Ml. A vrai dire, aucun commissariat ou prison ne semble résister à «Boy djinné», le Michael Scotfield sénégalais. Il s’était déjà évadé des commissariats de la Médina, des Parcelles Assainies et de Diourbel.
Sa récente évasion de la prison de Rebeuss est aussi tout spectaculaire. En effet, Modou Fall, qui détenait clandestinement un téléphone portable, avait été acheminé en isolement le 3 décembre 2015. Le lendemain, il n’y avait plus de traces de lui. Comment a-t-il pu quitter Rebeuss, sans laisser de traces ? C’est la question que tout le monde se pose aujourd’hui.
En attendant, il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, ce vendredi 07 janvier, à la prison de Diourbel pour vol avec effraction commis la nuit.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:31 Revue De Presse du 08 Décembre 2016 - Zik fm